Complet :Rencontre avec Marc Danval

Le 24 septembre 2020 à 19h00

DANVAL COMPLETTropismes vous invite à rencontrer Marc Danval à l'occasion de la parution de son livre de poésie Pittoresque de la futilité aux éditions Lamiroy.

Voici un poète d’un tempérament puissant, et même torrentiel. La révélation de Marc Danval qui inscrit au fronton de la perception sensible une nouvelle expression d’intelligence, démontre aussi le pouvoir de polyvalence, sinon de diaspora des zones francophones en dehors de l’Hexagone et la validité essentielle de l’art français au-delà des frontières extérieures de la France. Ce qui frappe, c’est, au sein d’un amour fou de la vie, la modernité du lyrisme de Marc Danval. Nous sommes plongés dans le monde d’aujourd’hui, soumis au rythme de la vitesse et de la musique de jazz. Quelle avidité et quelle promptitude ! C’est l’éclair et sa foudre. C’est un tumulte orageux mais sans ténèbres, avec une sorte d’élan et d’éclat solaires. La personnalité de Marc Danval est si forte, son ardeur si singulière, sa poésie à la fois si ample et si intense, celle des natures sensibles qui osent prendre tous les risques, bousculer toutes les conventions livresques, aller au bout de leurs fougues, trouver les mots et les chants qui les délivrent. Marc Danval est un signe de la renaissance qui se manifeste. (présentation de l'éditeur)

Fête de la librairie indépendante

Le 13 juin 2020 de 10h30 à 19h00

San Jordi 13 juinCe samedi 13 juin, nous fêterons avec vous la San Jordi. Cette tradition d'origine espagnole met à l'honneur les librairies indépendantes. Cette fête aurait dû avoir lieu en avril, comme tous les ans. Les circonstances qu'on connaît et la fermeture de toutes les librairies nous ont obligé à reportercet évènement.

C'est vous, clients, que nous voulons fêter cette année. Vous avez été nombreux à venir nous voir, à solliciter nos conseils et à faire appel à nos différents services depuis la réouverture du 11 mai. Nous voulons vous dire MERCI. Ce samedi nous vous accueillerons avec une rose et un livre; "A plus d'un titre". Cet ouvrage original est un épéhéméride  de 365 titres puisés dans le catalogue Folio.


.

Rencontre avec Alain Berenboom

Le 14 mars 2020 à 18h30

carré berenboom harryTropismes vous invite à rencontrer Alain Berenboom à l'occasion de la parution de son livre Le rêve de Harry aux éditions Genèse.

Il est question de films (beaucoup), de cinéma (une salle, mais quelle salle !), d’immobilier et bien sûr… d’amour (plus exactement de deux histoires d’amour, l’une à Berlin en 1930 dans les studios de la UFA, l’autre à Bruxelles aujourd’hui). Le narrateur, Michaël Beilis, a une ex-femme (peu agréable), une chienne (attachante) et une nouvelle amie qu’il va essayer de séduire en lui racontant l’histoire de son oncle Harry et de ses multiples aventures entre 1930 et 1960 à Berlin, en Chine, en Belgique, en France et en Uruguay. Il a beaucoup voyagé, l’oncle Harry, mais son rêve se situait à Bruxelles, un rêve inaccessible que Michaël va essayer de réveiller telle une princesse endormie (et un peu poussiéreuse) (présentation de l'éditeur)

Rencontre avec Iegor Gran

Le 12 mars 2020 à 18h45

carré granTropismes vous invite à rencontrer Iegor Gran à l'occasion de la parution des Services compétents aux éditions POL.

Les Services compétents, ce sont les services du KGB dans les années 1960 en Union Soviétique. Le lieutenant Ivanov traque un certain Abram Tertz, pseudonyme choisi par un drôle d’écrivain qui s’échine à faire passer ses nouvelles fantastiques en Occident. Il sera identifié après six longues années d’une enquête souvent dérisoirement cocasse : de son vrai nom André Siniavski, avec sa femme, Maria Rozanova. Ce sont les parents du narrateur.

Pour écrire ce roman, Iegor Gran s’est lancé depuis plusieurs années dans un important travail de documentation. Il raconte ainsi le dégel post-stalinien. Depuis 1958 et l’affaire Pasternak, on s’interroge : quel est le bon dosage de la répression ? Siniavski est arrêté en 1965 et condamné à 7 ans de goulag. Libéré en 1971, il émigre en France en 1973. Son procès marque le début du « refroidissement brejnévien » et du mouvement dissident.


Les Services compétents, c’est donc le roman vrai et satirique de cette histoire intime et collective, écrit aujourd’hui par le fils de Siniavski, né l’année même de l’arrestation de son père. Les traîtres côtoient les dissidents comme les thuriféraires et les Tartuffes du système. De fausses pistes loufoques trompent les zélés défenseurs de l’idéal socialiste qui ont fort à faire dans leur combat. La culture occidentale s’introduit en fraude un peu partout. La dépouille de Staline est retirée de son mausolée. Gagarine reçoit en récompense de son exploit spatial une invraisemblable liste d’objets ménagers. Et une géniale absurdité contamine tout.

Rencontre avec Daniel Pennac

Le 19 février 2020 à 18h30

carré pennac completTropismes à l'immense plaisir de vous inviter à la rencontre de Daniel Pennac à l'occasion de la parution de "La loi du rêveur" aux éditions Gallimard.

«L’ampoule du projecteur a explosé en plein Fellini. Minne et moi regardions Amarcord du fond de notre lit.
— Ah! Non! Merde!
J’ai flanqué une chaise sur une table et je suis monté à l’assaut pour changer l’ampoule carbonisée. Explosion sourde, la maison s’est éteinte, je me suis cassé la figure avec mon échafaudage et ne me suis pas relevé.
Ma femme m’a vu mort au pied du lit conjugal.
De mon côté je revivais ma vie. Il paraît que c’est fréquent. Mais elle ne se déroulait pas exactement comme je l’avais vécue.»

Rencontre avec Jean Echenoz

Le 5 février 2020 à 20h00

echenoz bozarL’écrivain français Jean Echenoz est connu du grand public pour son roman Je m’en vais, récompensé par le prix Goncourt et vendu à plus de 400 000 exemplaires. Considéré comme l’un des plus grands auteurs français actuels, il régale ses lecteurs avec des chefs-d’œuvre de la littérature depuis quarante ans déjà. Ses romans nous plongent aussi bien dans le monde de l’art que de la Première Guerre mondiale ou encore dans la vie du compositeur Maurice Ravel ou de l’inventeur Nikola Tesla. Souvent complexe, l’intrigue ingénieuse de ses ouvrages ne manque pas d’humour ni d’ironie. Il combine et parodie des éléments issus de genres divers, comme le roman d’aventure, le policier ou les grandes histoires d’amour. Il défie ainsi toutes les conventions littéraires, suscitant à la fois confusion et curiosité chez ses lecteurs.

Maylis Daufresne et Ian De Haes en dédicace

Le 18 janvier 2020 de 15h00 à 18h00

carré daufresneTropismes Jeunesse vous invite à rencontrer Maylis Daufresne et Ian De Haes à l'occasion de la parution de "Fanny et la nuit" chez Alice Éditions.

Fanny a peur quand la nuit tombe. Elle a peur de toute ce qui se cache dans l’obscurité. Mais sa maman la rassure, et lui conseille de parler avec la Nuit. Alors, se dévoilent sous les yeux de Fanny des possibilités toujours plus nombreuses, car la nuit est belle, douce et pleine de surprises.

Graphiste de formation, Ian De Haes peint depuis son enfance. Il se tourne vers l’illustration jeunesse après avoir rencontré sa compagne, l’autrice Charlotte Bellière. Ancien libraire jeunesse, il utilise ses connaissances dans le domaine afin de proposer des illustrations tantôt drôles, tantôt poétiques.

Rencontre avec Jean-Pierre Devroey

Le 30 janvier 2020 à 19h00

Carre devroeyTropismes vous invite à rencontrer l'historien Jean-Pierre Devroey à l'occasion de la parution chez Albin Michel de La nature et le roi, environnement, pouvoir et société à l'âge de Charlemagne.

Le règne de Charlemagne est un moment politique fondateur, qui évoque pour nous la construction des institutions légales de l'Europe chrétienne. Revenant sur cet épisode clé de l'histoire européenne, Jean-Pierre Devroey en tire des réflexions très actuelles : Et si la réinvention carolingienne du pouvoir et le désir de refonder les lois avaient eu affaire avant tout avec la croissance démographique et la menace de la faim ? Et si cette histoire vieille de douze siècles pouvait éclairer le monde d'aujourd'hui ?

Des décennies durant, les sociétés européennes eurent en effet à affronter des calamités naturelles meurtrières. Confrontant les textes anciens et les découvertes de l'archéologie à l'immense bibliographie récente sur les dynamiques environnementales, qu'il s'agisse de climatologie, de biologie ou de paléoécologie, Jean-Pierre Devroey parvient à faire revivre la peur de l'effondrement qui hanta les sociétés européennes du haut Moyen Âge, et l'extraordinaire effort créatif qui permit leur résilience. À l'heure où notre société est en proie à l'inquiétude environnementale, il offre une leçon de prudence et d'optimisme.

Rencontre avec Lambros Couloubaritsis

Le 23 janvier 2020 à 19h00

carré coulouTropismes vous invite à rencontrer le philosophe Lambros Couloubaritsis à l'occasion de la parution de La violence narrative : en quête d'une réforme constructive des rapports humains aux éditions Ousia.

La présence massive de la violence sur notre planète n'a cessé d'interpeller les chercheurs, alors qu'aucune analyse rendant compte de toutes ses manifestations n'a été élaborée. Cette absence est due à l'idée que la violence concerne surtout le corps et la force physique pour dominer, tuer, détruire ou endommager, concrétisée par des actes qui provoquent des douleurs corporelles et des souffrances psychiques. Cette thèse fait rarement allusion à la violence narrative qui, d'une part, agit d'une façon performative dans les dialogues, par la menace, la colère ou l'incitation à la violence, et, d'autre part, raconte la violence par une variété de récits et d'images, impliquant des souffrances morales, lesquelles expriment les violences ou les causent. Or la narration fait également état de violences au moyen de la fiction, parfois sans aucun rapport au réel, conférant à la violence le statut d'un schème, - un modèle empirique utilisé de façon déréalisée et fonctionnelle - , créant un monde imaginaire, qui produit un nombre illimité de narrations.

L'exposé, riche et varié, traverse presque tous les domaines de la parole vivante. Il illustre comment le schème de la violence régule la mythopoétique depuis le monde archaïque jusqu'au coeur de la littérature actuelle, enrichie par les moyens techniques qui contribuent au développement du septième art (cinéma), des arts suivants (photographie, télévision, bande dessinée, jeux vidéo, multimédias) et des réseaux sociaux, déroulant une mythotechnique fascinante, mais inquiétante à cause de la profusion de la violence narrative qui divertit des milliards d'êtres humains. L'auteur montre que si cette pratique pose depuis longtemps le problème de l'origine et de l'impact de la violence narrative dans la vie et les cultures humaines, notre civilisation a néanmoins réussi à quelques reprises à dépasser les violences physiques par de nouvelles cultures, comme les jeux panhelléniques et la démocratie antique, les Lumières, l'État de droit et le commerce à l'époque moderne, les droits de l'homme et le projet européen depuis la seconde guerre mondiale.

Rencontre avec Alain Eraly

Le 13 janvier 2020 à 19h00

carre eralyTropismes vous invite à rencontre Alain Eraly à l'occasion de la parution de son livre Une démocratie sans autorité? aux éditions érès.

L’institution de l’autorité fait aujourd’hui l’objet d’une remise en cause profonde. Au sein de la famille comme à l’école, dans la sphère du travail comme en politique, de Nuit debout aux Gilets jaunes, les signes de la crise se multiplient. Mais cette crise, qui est sans cesse évoquée tantôt pour s’en réjouir, tantôt pour la déplorer, d’où vient-elle au juste ? Et quelles sont ses répercussions ? Cet ouvrage en propose une interprétation générale.

Pour l’essentiel, la crise de l’autorité est une bonne nouvelle, son érosion engage toute notre modernité et rien ne saurait justifier de faire machine arrière. Il reste que ce déclin affecte en profondeur nos formes de vie et nos institutions. Partout, le besoin d’autorité se fait sentir, mais une autorité au service de la démocratie, du débat public, des droits et des devoirs, de la justice et l’équité, de la transmission des valeurs fondamentales, de la défense du commun contre l’emprise des intérêts privés, de l’adaptation des modes de vie à l’urgence écologique. Tout retour en arrière est proscrit : l’autorité est donc à réinventer.

 

Rechercher dans notre stock

Newsletter

Contacts

11, Galerie des Princes
Galeries Royale Saint-Hubert
B-1000 Bruxelles

T. +32 (0)2 512 88 52

info@tropismes.com

Ouvert tous les jours

Lundi : 10.00 - 18.30
Mardi : 10.00 - 18.30
Mercredi : 10.00 - 18.30
Jeudi : 10.00 - 18.30
Vendredi : 10.00 - 18.30
Samedi 10.30 - 18.30
Dimanche : 13.30 - 18.30

 

oscar ungerer