Galeries Royales Saint-Hubert, stars des Galeries, Galeries des Stars.

Galeries Royales Saint-Hubert, stars des Galeries, Galeries des Stars.
Paul Grosjean
Ed. Ventures

Journaliste de formation, Paul Grosjean fut pendant près de 15 ans Rédacteur en Chef de la revue Lobby. Aujourd’hui, en tant que chroniqueur historique, il est l’auteur de récits historiques. Il a ainsi coécrit, avec Céline Pécheux et Isabelle Vander Heyde, les deux premiers tomes de la collection « Zoute, an Art of Living », paru chez Edition Ventures, où il s’est attelé à décrire l’histoire artistique et culturelle de Knokke-Heist. Mais sa passion reste le patrimoine bruxellois…

D’où l’idée de faire le récit de ces Galeries Royales Saint-Hubert, parmi les plus belles galeries monde. L’idée est de raconter ce fleuron de la métropole bruxelloise à travers les célébrités qui ont fréquenté ces lieux magiques que sont le Théâtre Royal des Galeries, le Théâtre du Vaudeville, la Librairie Tropismes, le Cinéma des Galeries, la Taverne du Passage,… Dans son livre « Galeries Royales (Saint-Hubert), Stars des Galeries, Galeries des Stars », Paul Grosjean déroule le fabuleux roman de ces Galeries Royales dont les personnages principaux évoquent la grande et la petite histoire : Victor Hugo, Arthur Rimbaud, Sacha Guitry, René Magritte, Jacques Brel, Jean-Paul Belmondo, Angela Merkel, Brigitte Macron, Philippe de Belgique,…

Les portes d'or : Charles Doudelet et le symbolisme

Les portes d'or : Charles Doudelet et le symbolisme
Collectif
Ed. Silvana

Né à Lille en 1861, Charles Doudelet s’installe à Gand après le décès de son père en 1877. Il devient le dessinateur attitré de l’Université et développe, entre 1887 et 1902, un réseau artistique en participant à de nombreuses expositions, Salons et revues, tout en devenant franc-maçon. C’est à cette période que débute une relation amicale avec l’écrivain Maurice Maeterlinck. Ensemble, ils conçoivent de nombreux projets comme des décors de théâtre, mais aussi des illustrations dont les célèbres Douze Chansons (1896). En 1902, Doudelet reçoit une bourse de quatre ans pour étudier à Florence où il fréquente les bibliothèques et copie les livres précieux. Il s’installe à Livourne puis à Rome avant de revenir à Gand en 1926 pour y finir sa vie (1938). Intellectuel passionné, Doudelet s’est illustré par sa polyvalence et son audace graphique. Il fait partie de ces artistes belges symbolistes à (re)découvrir absolument.

Le livre du jazz

Le livre du jazz
Langston Hughes
Ed. Ypsilon

Le Livre du jazz de Langston Hughes propose un voyage dans l'histoire de son Amérique via la musique qui le représente le plus. Il raconte une histoire du jazz depuis ses racines enfouies en Afrique jusqu'à son succès sur les scènes de Broadway et sa reconnaissance internationale. Il nous fait découvrir la nature enjouée de ses rythmes syncopés, de ses mélodies improvisées et de ses instruments réinventés.

Le talent de poète et de conteur de Langston Hughes rend hommage à la virtuosité des grands musiciens et interprètes de jazz, de Jelly Roll Morton à Dizzy Gillespie, en suivant le tempo de la vie du trompettiste Louis Armstrong, qui se confond avec celle du jazz lui-même, né comme par hasard un 4 juillet à La Nouvelle-Orléans.

Acheter chez Tropismes : Le livre du jazz

Philippe R. Doumic, l'oeil du cinéma

Philippe R. Doumic, l'oeil du cinéma
Laurence Doumic-Roux
Ed. Capricci

Dans les années 1960, Philippe R. Doumic réalise pour Unifrance 15 000 photographies d'actrices et d'acteurs, de techniciens, de réalisateurs, pour promouvoir le jeune cinéma français. Beaucoup de ces étoiles montantes sont devenues des stars (Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo, Brigitte Bardot...) et nombre des images de Philippe Doumic ont depuis fait le tour du monde. Mais le nom du photographe est demeuré dans l'ombre.

Acheter chez Tropismes : Philippe R. Doumic, l'oeil du cinéma

Journal russe

Journal russe
John Steinbeck
Ed. Gallimard

En 1947, Steinbeck et Capa passent quarante jours en URSS, séjournent en Ukraine et en Géorgie, se rendent à Stalingrad et à Moscou dans le cadre d'un photoreportage pour le New York Herald Tribune. Ils observent la vie quotidienne, visitent des fermes et des usines, interrogent des fonctionnaires et des anonymes. Steinbeck compare l'URSS avec les Etats-Unis.

Acheter chez Tropismes : Journal russe

Back to America : les Etats-Unis en couleur, 1935-1943

Back to America : les Etats-Unis en couleur, 1935-1943
Sébastien de Oliveira
Ed. Chêne

Une invitation à la découverte des Etats-Unis à l'époque du New Deal à travers des clichés pris entre autres par Jack Delano, Marion Post Wolcott, Marjory Collins, etc., missionnés par l'Etat dans le but de documenter les actions gouvernementales. S. de Oliveira a sélectionné et mis en couleurs 180 images issues de ce fonds photographique.

Montparnasse : quand Paris éclairait le monde

Montparnasse : quand Paris éclairait le monde
Mathyeu Le Bal
Ed. Albin Michel

Au début du XXe siècle, Montparnasse devient le point de ralliement des artistes, notamment des exilés : ceux d'Europe centrale qui ont fui les pogroms, des Américains, des Japonais ou encore des Italiens attirés par la France. Ils donnent naissance à l'Ecole de Paris et font de ce quartier la capitale mondiale de l'art contemporain.

Les éventails d'Edo

Les éventails d'Edo
Christophe Marquet
Ed. In fine

Une publication consacrée aux estampes d'Utagawa Hiroshige (1797-1858) destinées à décorer des éventails plats, les uchiwa-e.

Acheter chez Tropismes : Les éventails d'Edo

Peau

Peau
Mieke Versiep & Sabien Clement
Ed. çà et là

Esther, une jeune artiste, et Rita, une mère divorcée posant comme modèle pour arrondir ses fins de mois, se rencontrent dans un atelier de dessin. Une relation se noue entre elles autour de l'acte de regarder et d'être regardée. Chacune lutte contre son passé et contre des doutes relatifs à la beauté, à la maternité et au passage du temps.

Acheter chez Tropismes : Peau

Humaine, trop humaine

Humaine, trop humaine
Catherine Meurisse
Ed. Dargaud

Un recueil des doubles pages publiées chaque mois dans Philosophie magazine par la dessinatrice, dans lesquelles une jeune femme impertinente dialogue avec les plus grands philosophes tels que Socrate, Montaigne, Rousseau et Deleuze. Elle aborde des notions essentielles comme des questions plus prosaïques dans des saynètes burlesques.

Acheter chez Tropismes : Humaine, trop humaine

Newsletter