Féminispunk

Féminispunk
Christine Aventin
Ed. Zones

Un essai sur la condition féminine dans lequel l'auteure évoque les relations hommes-femmes, le féminisme ou la sexualité en convoquant des figures telles que Astrid Lindgren, Françoise Vergès, les anonymes du Queer Manifesto, Agnès Desarthes et Virginia Woolf, entre autres.

Acheter chez Tropismes : Féminispunk

Des empires sous la terre

Des empires sous la terre
Mohamad Amer Meziane
Ed. La Découverte

On appelle généralement « sécularisation » le phénomène qui aurait vu les sociétés occidentales sortir du règne de l'hétéronomie et entrer dans l'ère de l'histoire et de l'autonomie. Dès lors les humains, guidés par la Raison, auraient construit un monde libéré des croyances et des superstitions.

C'est une tout autre histoire que raconte ce livre, une histoire dans laquelle la proclamation d'un monde sans Dieu est le fruit d'une « impérialité » hantant l'Europe et ses colonies depuis l'échec de la réunification de l'Empire chrétien par Charles Quint - un monde impérial qui s'annonce, dès la fin du XVIIIe siècle, comme le seul ayant dépassé les religions et ainsi capable de les réconcilier. Mais cette affirmation n'est possible qu'au prix de la racialisation de l'islam et de sa réduction à un universalisme concurrent, insécularisable et irrémédiablement « fanatique », ouvrant ainsi la voie à l'expansion européenne vers l'Afrique et l'Asie.

Acheter chez Tropismes : Des empires sous la terre

Culture de droite

Culture de droite
Furio Jesi
Ed. La Tempête

« Qu'est-ce que la culture de droite ? » demande un journaliste à Furio Jesi en 1979. C'est « la culture pour laquelle le passé est une sorte de bouillie homogénéisée que l'on peut modeler de la façon la plus utile, dans laquelle on affirme qu'il existe des valeurs indiscutables, désignées par des mots qui commencent par une majuscule ». Jesi consacre les études ici réunies à l'analyse des matrices souterraines, du langage et des manifestations des « idées sans mots » de la culture de droite du dix-neuvième siècle ; ce faisant il démasque les lieux communs, les formules et les mots d'ordres qui font allusion à un noyau mythique qui, bien que profond et inconnaissable, a un grand pouvoir de fondation et de façonnage : celui auquel font référence les principes récurrents de Tradition, Passé, Race, Origine, Sacré. Un « vide » à remplir de matériaux mythologiques, manipulés par la propagande politique de droite pour légitimer son pouvoir et l'ordre social dominant. Dans cette perspective, Jesi enquête sur les appareils linguistiques et iconographiques qui sous-tendent le néo-fascisme, le nazisme et le racisme. Cette première édition française d'un texte d'une actualité brûlante est enrichie de trois inédits et d'un entretien.

Acheter chez Tropismes : Culture de droite

Je fus. Essai sur la liberté

Je fus. Essai sur la liberté
Bernard Charbonneau
Ed. R & N

Ce livre, écrit à la première personne, s'adresse en fait à la seconde. Il tente de rendre poids et vie au mot liberté en le réintégrant dans l'existant. Ecrit dans les années 1950, il est l'une des oeuvres capitales de B. Charbonneau

Acheter chez Tropismes : Je fus. Essai sur la liberté

Une bête entre les lignes

Une bête entre les lignes
Anne Simon
Ed. Wildproject

Entre les lignes de nos textes, de nos cultures et de nos vies, se glissent des bêtes - familières, indifférentes ou effroyables. Anne Simon aborde la richesse de nos relations aux animaux à travers les récits et les rêves des écrivains.

Si la littérature est apte à évoquer la puissance et la profusion des vies animales, c'est que la langue et l'écriture elles-mêmes, souvent considérées comme des « propres » de l'espèce humaine, se découvrent traversées par l'animalité. La langue poétique permet d'accéder aux bêtes qui, soufflant et traçant leurs histoires de vie et de survie à même le monde, nous ont peut-être appris à lire.

Acheter chez Tropismes : Une bête entre les lignes

Le Tacite, l'humain

Le Tacite, l'humain
Catherine Perret
Ed. Seuil

Le lien social se nourrit de quelque chose qui n'est pas social. Tel est le propos de cet essai d'infra-politique dans lequel la philosophe Catherine Perret, explorant la naissance de la pédopsychiatrie et l'histoire des politiques de l'enfance en France au XXe siècle, rencontre Fernand Deligny (1913-1996).

De plus en plus étudié en Europe et aux États-Unis, Deligny est aujourd'hui encore un célèbre inconnu. Wikipédia le présente comme « un opposant farouche à la prise en charge asilaire des enfants difficiles ou délinquants et des enfants autistes ». C'est oublier qu'il fut également conteur, écrivain, cinéaste, cartographe, et que les inventions plastiques et poétiques de ce bricoleur de génie contribuent pour une large part à ses expérimentations cliniques.

Acheter chez Tropismes : Le Tacite, l'humain

Voir le temps venir

Voir le temps venir
Sous la direction de Jean-Christophe Bailly
Ed. Bayard

Des contributions sur la notion de temps dans le monde contemporain dont la polyphonie thématique n'empêche pas le plaidoyer commun pour un ralentissement généralisé. Les auteurs se rejoignent sur l'idée du voir venir et, en pensant ainsi d'autres manières de vivre le temps, suggèrent des façons différentes de vivre.

Acheter chez Tropismes : Voir le temps venir

Les presque humains

Les presque humains
Thierry Hoquet
Ed. Seuil

Ni transhumain, ni posthumain ou inhumain, le « presque-humain » désigne un nouveau domaine : celui qui se dessine en deçà ou au-delà de l'humain, là où notre condition devient une question plutôt qu'une évidence. Que nous disent-ils de ce que nous sommes devenus, ces êtres (zombies, mutants, robots, cyborgs, goules, etc.) qui, sans être nos semblables, nous ressemblent cependant, au point parfois de devenir des caricatures de nous-mêmes ? Qu'ils soient amis ou ennemis, ces êtres fictifs hantent notre imagination, nous promettent un avenir souvent inquiétant, remettant en cause notre autonomie. Ils nous rappellent qu'être humain, c'est toujours être susceptible de faillir. Entre menace de chute et rêve de plénitude, les presque-humains interrogent de manière originale ce que c'est qu'endosser un costume de femme, d'homme, ou simplement d'humain.

Acheter chez Tropismes : Les presque humains

L'image vulnérable

L'image vulnérable
Kevin Hart
Ed. Puf

Saint Augustin est considéré comme un théologien sombre, préoccupé par la Chute et ses conséquences. Pourtant, Kevin Hart examine dans cet ouvrage un aspect spécifique et moins connu de son anthropologie théologique : son traitement de l'imago dei, l'image de Dieu dans les êtres humains. Car Augustin a construit une grande théologie de l'imago dei, sans jamais chercher à circonscrire la divinité ineffable. En le lisant, nous apprenons que l'homme est vulnérable à la justice divine quand il permet à l'imago de rester brisée ou ternie, ce qui se produit lorsqu'il se détourne de l'image de Dieu vers des idoles. Pourtant, quand nous cherchons à faire briller à nouveau l'imago ternie, nous nous rendons aussi vulnérables les uns aux autres. Ainsi, le renouvellement de l'imago dei en chacun semble nécessaire pour qui souhaite travailler efficacement pour l'amour et la justice. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : L'image vulnérable

Les possibles matins de la politique

Les possibles matins de la politique
Alain Badiou
Ed. Fayard

Sous la forme d'un recueil, le philosophe livre son analyse sur des sujets d'actualité qu'il remet en cohérence et en perspective : les gilets jaunes, les démocraties en proie à des mouvements écologistes radicaux, les différentes réactions face à la pandémie de la Covid-19, etc.

Acheter chez Tropismes : Les possibles matins de la politique