La vie ordinaire

La vie ordinaire
Adèle Van Reeth
Ed. Gallimard

Une réflexion sur l'ordinaire, cette répétition des jours et des nuits à laquelle l'individu ne peut se soustraire et qu'il cherche à fuir, soit en poursuivant l'extraordinaire soit en la recouvrant du masque du quotidien.

Acheter chez Tropismes : La vie ordinaire

Alpinistes de Staline

Alpinistes de Staline
Cédric
Ed. Stock

Comment les frères Abalakov, célèbres alpinistes russes, ont-ils pu être victimes de la Terreur stalinienne alors qu'ils portaient le marxisme au plus haut des sommets ? Orphelins sibériens, Vitali et Evgueni conquièrent d'abord les vertigineux pic Staline ou Khan Tengri, au prix de sévères engelures. Il y aura ensuite les exécutions de camarades, les déportations au goulag, ou encore la guerre contre les nazis au Caucase. Envers et contre tout, les frères Abalakov reprendront pourtant le chemin des cimes et de l'Himalaya.

Acheter chez Tropismes : Alpinistes de Staline

Carnet d'adresses de quelques personnages fictifs de la litétrature

Carnet d'adresses de quelques personnages fictifs de la litétrature
Didier Blonde
Ed. Gallimard

Enquête sur les adresses parisiennes des héros de romans français s'attachant à déterminer leur caractère fictif ou réel et ce qu'il y avait au moment où l'oeuvre fut écrite. Elle porte également sur les numéros de téléphone ainsi que sur les voisins et commerçants mentionnés aux alentours. L'ensemble invite à une promenade littéraire et à la découverte d'un Paris pittoresque.

Kibogo est monté au ciel

Kibogo est monté au ciel
Scholastique Mukasong

Dans l'ancien Rwanda, à l'époque des pères missionnaires. Akayézu, jeune séminariste, est chassé pour avoir soigné et sauvé une fillette. Il disparaît dans le ciel à l'instar de la figure de Kibogo qui, dans les mythes rwandais, désigne un prince salvateur choisi pour se sacrifier et sauver le pays d'une guerre ou d'une famine. Une légende naît autour d'Akayézu et se répand grâce aux conteurs.

Acheter chez Tropismes : Kibogo est monté au ciel

La maison indigène

La maison indigène
Claro
Ed. Actes sud

Ce livre est, à sa façon, une visite : non seulement de la maison que fit bâtir, en 1930, l'architecte Léon Claro, grand-père de l'auteur, pour rendre hommage au style néomauresque lors du centenaire de l'Algérie française, mais également de tout un passé - intime, historique, littéraire, politique - auquel l'écrivain avait toujours refusé de s'intéresser. Reconnaissant enfin, dans cette maison indigène, une vraie « boîte noire » dont il importe d'extraire la mémoire, Claro apprend qu'elle a été visitée en 1933 par un jeune homme de vingt ans, Albert Camus, lequel en ressortit littéralement ébloui et écrivit alors un de ses tout premiers textes : « La Maison mauresque », véritable acte de naissance littéraire du futur prix Nobel. Mais la « Villa Claro » - ainsi qu'on l'appelait parfois - a également accueilli un autre créateur : Le Corbusier, que Léon Claro convia à Alger en 1931 et qui, à cette occasion, s'égara dans la Casbah, allant jusqu'à s'aventurer dans une autre maison, « close » celle-là, où l'attendait le secret de son esthétique à venir.

Acheter chez Tropismes : La maison indigène

Chanson bretonne

Chanson bretonne
Jean-Marie Gustave Le Clézio
Ed. Gallimard

A travers des chapitres qu'il présente comme des chansons, l'écrivain évoque son enfance dans la ville de Sainte-Marine, dans le Finistère, et le souvenir de sa mère qui aimait cette région. Il raconte la magie ancienne dont il a été témoin, notamment en décrivant les paysages bretons. Il explique également les mutations géographiques de ce territoire.

Ainsi parlait ma mère

Ainsi parlait ma mère
Rachid Benzine
Ed. Seuil

Chaque fois qu'elle a besoin d'apaisement, la mère du narrateur, ne sachant pas lire, lui demande de lui faire la lecture du roman La peau de chagrin, de Balzac. A travers cet ouvrage, ce dernier prend conscience de la puissance de la littérature.

Acheter chez Tropismes : Ainsi parlait ma mère

Chère Jodie

Chère Jodie
Clovis Goux
Ed. Stock

Washington, 30 mars 1981, 14 h 27, John Hinckley tire six balles sur le président Ronald Reagan pour prouver son amour à Jodie Foster. Depuis qu'il a découvert l'actrice dans le rôle d'une prostituée de douze ans dans Taxi Driver, le jeune homme vit en fan obsessionnel. Chère Jodie, c'est l'histoire de sa lente dérive, de ses pérégrinations intimes à ses errements géographiques et ses mensonges familiaux. Une âme perdue qui occupe ses journées à ne rien faire dans une Amérique en pleine crise identitaire.

 

Acheter chez Tropismes : Chère Jodie

L'homme qui dépeuplait les collines

L'homme qui dépeuplait les collines
Alain Lallemand
Ed. Lattès

Ce jour-là, au siège de Mediapart, dans une impasse du XIIe arrondissement de Paris, c'est l'effervescence : soixante millions de documents confidentiels viennent de fuiter. Un leak à l'échelle mondiale. Pour l'essentiel, des données bancaires, dans toutes les langues, mettent au jour la corruption de l'Afrique. Anciennes nations coloniales, la Belgique et la France sont directement concernées. Une seule obsession pour l'équipe : vérifier les infos, puis publier.

Acheter chez Tropismes : L'homme qui dépeuplait les collines

Soeur

Soeur
Quentin Abel
Ed. de l'Observatoire

Adolescente revêche et introvertie, Jenny Marchand traîne son ennui entre les allées blafardes de l'hypermarché de Sucy-en-Loire, sur les trottoirs fleuris des lotissements proprets, jusqu'aux couloirs du lycée Henri-Matisse. Dans le huis-clos du pavillon familial, entre les quatre murs de sa chambre saturés de posters d'Harry Potter, la vie se consume en silence et l'horizon ressemble à une impasse.

La fielleuse Chafia, elle, se rêve martyre et s'apprête à semer le chaos dans les rues de la capitale, tandis qu'à l'Elysée, le président Saint-Maxens vit ses dernières semaines au pouvoir, figure honnie d'un système politique épuisé.

Acheter chez Tropismes : Soeur