Huit plus une

Couverture non disponible
Cormier Robert
Ed. Ecole des Loisirs/Médium
Date de publication : 01/01/2004

C'est des histoires d'un mec extra dont tout lecteur devrait regretter la disparition physique définitive..

..Vu qu'il a cassé sa pipe et qu'on ne pourra plus QUE relire ses bouleversants romans, miroirs d'une Amérique dingue et pathétique. En cela Robert Cormier, c'est lui le mec extra, rejoint littérairement un autre disparu, l'écrivain Raymond Carver, observateur tourmenté de la société yankee et des rapports humains embrouillés entre banalité et sublime (ces deux-là ont les mêmes initiales, en plus, comme quoi !). Ces neuf nouvelles récemment parues à l' Ecole des Loisirs ont été écrites entre 1965 et 1975, soit en des temps préhistoriques pour les ados tout frais auxquels elles s'adressent. D'ailleurs, la nouvelle qui introduit le recueil s'intitule « La moustache », attribut pileux parfaitement démodé pour ces même ados contemporains piqués d'élégance. Ces quelques poils matérialisent ici l'héritage familial, la transmission, marquent la filiation des deux personnages face à face : la grand-mère qui confond tout le monde et le petit-fils, portrait craché du mari décédé de Mémère. Mike découvrira, lors de cette rencontre, à l'hôpital, que sa mémère est aussi une personne inconnue avec un secret à se faire pardonner. La dernière nouvelle est, sans doute, celle qui se rapproche le plus du propos de Carver : plus adulte, elle présente deux copains de toujours, pères de famille, dont l'un avoue à l'autre son adultère. Sobrement écrits, pleins de retenue et de respect, ces courts textes aident le lecteur à réfléchir sur tout ce qui unit et désunit les membres d'une famille. Tout le recueil est un hommage à la figure du père, ce « vieux » aussi jeune que son fils dés lors qu'il se souvient... et raconte.

A partir de 12-13 ans