Imaginaires du grand Nord

Couverture non disponible
collectif
Ed. Transboréal/Chemins d'étoiles
Date de publication : 01/01/2002

Somme étonnante et multiforme que cette étrange revue

mêlant récits de voyage, analyse anthropologique et découverte de romans, réunis autour du vagabondage glacial et nordique.
On y écoute Jean Malaurie, ce géographe spécialiste des déserts froids et des populations du grand Nord, auteur de Ultima Thulé, créateur de la collection anthropologique Terre Humaine :

Les Inuit sont inquiets de ne plus répondre désormais à l'ordre de la nature : ils ont le sentiment tacite qu'en s'étant convertis au christianisme, ils ont quelque peu trahi leurs dieux, leurs esprits, les formes chamaniques maîtresses de leurs destinées. (...) Les tests de projection psychologiques que j'ai conduits auprès des Inuit sont révélateurs d'angoisses profondes maîtrisées dans la mesure où le groupe auquel chacun est sociologiquement, viscéralement, attaché, contribue à les surmonter.


On y croise l'écrivain danois Jorn Riel, à découvrir absolument dans la collection de poche 10/18. Voilà un auteur qui a toujours l'air de bonne humeur, des personnages qui ne se prennent pas au sérieux même s'il leur arrive d'être graves, fous et désespérés, des occasions de rigoler franchement et un dépaysement instantané.
Et pourquoi ne pas « marcher pour penser » avec le nomade arctique Kim Hafez, publié chez le même éditeur Transboréal :

Marcher juste, pour pouvoir parler juste et, pourquoi pas, penser juste !
En changeant de comportement vis à vis du froid, j'ai commencé à marcher vers lui. D'abord, j'ai appris à le tolérer, comprenant qu'il ne m'en voulait pas. Puis, petit à petit, je me suis mis à l'accepter, et même à le respecter. Sans lui, la banquise n'existerait pas, et je n'aurais jamais pu connaître ce bel océan à peau blanche. Peu à peu, après avoir passé des centaines de jours dehors, sous ces latitudes, j'ai compris l'amour que je lui portais.