Une occupation civile. La politique de l'architecture israélienne

Couverture non disponible
Eyal Weizman & Rafi Segal (dir.)
Ed. Editions de l'Imprimeur
Date de publication : 01/03/2004

En 2002 devait se tenir à Berlin une exposition sur l'architecture israélienne dans le cadre d'un congrès organisé par l'Union internationale des architectes. Le projet d'exposition n'a pas eu l'heur de plaire à l'organisme représentant les architectes israéliens. L'exposition a été annulée et le catalogue détruit.
Le présent ouvrage est la réédition du catalogue censuré, revu et augmenté des commentaires des auteurs.
Utilisés comme instruments de la stratégie de conquête de l'Etat israélien, l'urbanisme et l'architecture ont profondément transformé le paysage de la Palestine. Remontant au début du XXème siècle avec le projet d'établissement d'un foyer national en Terre Sainte jusqu'à la colonisation des territoires occupés, Une occupation civile montre très concrètement comment l'architecture ne peut rester neutre et innocente par rapport aux forces en présence.
Au-delà du contexte local d'Israël et combien crucial pour notre époque, c'est une question beaucoup plus large qui est posée : celle de savoir si la politique de l'architecture israélienne n'est finalement pas différente de la politique de toute architecture.

Eyal Weizman et Rafi Segal, tous deux architectes israéliens, professent à Tel Aviv.