Le dossier Hubert Nyssen

Le dossier Hubert Nyssen
De Decker Jacques
Ed. Le Cri
Date de publication : 01/04/2012

Jacques De Decker: Et vous disposez de toutes ces marionnettes en romancier-Dieu le père ou en démiurge diabolique?

Hubert Nyssen: Je suis plutôt luciférien. En homéopathie ma substence de base c'est l'arsenic. Si j'ai injecté dans le roman ce curieux gnome qu'est Bigot-Lamoureux, c'est que je voulais qu'un rire grinçant le parcoure, celui d'un diable qui tourne toute cette agitation en dérision. c'est là ce que le livre m'a apporté de neuf: il m'a parmis de faire entendre, pour la première fois, un rire inquiétant, celui du diable.