L'écart et l'entre. Leçon inaugurale de la chaire sur l'altérité

L'écart et l'entre. Leçon inaugurale de la chaire sur l'altérité
Jullien François
Ed. Galilée
Date de publication : 01/09/2012

Comment s'ouvrir un chemin vers l'Autre ?

Je proposerai ici deux concepts médiateurs : d'écart et d'entre.

À la différence de la différence, qui reste à la remorque de l'identité, l'écart est fécond en ce qu'il est exploratoire, aventureux, et met en tension ce qu'il a séparé.

De là que ouvrir un «écart», c'est produire de l'«entre» ; et que produire de l'«entre» est la condition pour promouvoir de l'«autre».

Car dans cet entre, que n'a pas pensé notre pensée de l'Être, s'intensifie la relation à l'Autre qui se trouve ainsi préservé de l'assimilation à soi.

Ce n'est donc pas à partir du semblable, comme on voudrait le croire, mais bien en faisant travailler des écarts, et donc en activant de l'entre, qu'on peut déployer une altérité qui fasse advenir du commun. Un commun effectif est à ce prix.

Qu'on s'en souvienne aujourd'hui où le danger d'assimilation, par temps de mondialisation, partout menace.

F. J.