Out of Paper. Posters

Out of Paper. Posters
Sdralevich Teresa
Ed. Cinquième Couche

Teresa Sdralevich est née à Milan, elle a séjourné à Paris et étudié les Sciences Politiques à l'université de Bologne, avant de s'installer provisoirement à Bruxelles. Ses affiches politiques et ses dessins d'opinion en font une figure du graphisme actuel, remarquée pour la rigueur et la qualité de son travail en Angleterre, en Italie, en Allemagne et en Belgique. On la retrouve dans de nombreuses manifestations dédiées à l'affiche et au dessin politique (Chaumont, Mons, Varsovie). Elle se spécialise dans la sérigraphie, qui lui permet de réaliser librement ses intentions plastiques.
Les affiches réunies dans ce volume manifestent la cohérence du travail de l'auteur, tant sur le plan discours que sur le plan des moyens mis en ?uvre. Une esthétique graphique radicale qui rend le sujet d'autant plus percutant qu'elle est épurée. Sdralevich utilise, de façon minimale, un visuel, un drapeau, une typo ou symbole pour pointer du doigt les dérives du monde actuel en replaçant ces images familières dans une perspective historique ou politique avec une efficacité redoutable.
L'affiche est ?art graphique?, manière plus ou moins savante d'agencer des formes, des lignes et des couleurs, ou simplement ?réclame?. Les affiches de Sdralevich repoussent ces deux pôles avec autant de force.
?Tout ce qui frôle la bande dessinée (articulation (narrative) de textes et d'images en vue de produire du sens), intéresse la Cinquième Couche et tend à l'en éloigner.? C'est dans cette perspective que nous avons choisi d'éditer les affiches de Teresa Sdralevich : parce qu'elles ont du sens.
Sa démarche ne résulte ni d'une ambition stylistique, ni de la commande. Sdralevich s'exprime quand elle en ressent la nécessité ou le devoir. Elle refuse les évidences du discours univoque, la description explicative, la moralisation. Elle donne à penser autant qu'à voir.
Un travail résulte des intentions qui le firent naître.
Quand elles sont originales, il est forcément puissant.
Présentation de l'éditeur

Esprit n° 325 - juin 2006. Devant la peinture, Daniel Arasse

Esprit n° 325 - juin 2006. Devant la peinture, Daniel Arasse
Revue
Ed. Esprit

Hors de la vaste jungle des herbes incertaines

Il y a d'un côté les adeptes des plantes et des tisanes, qui apprécient la relative innocuité des médecines douces et se satisfont d'une tradition souvent millénaire quant à l'usage et aux effets de telle ou telle espèce.
D'autres à l'opposé se vantent de ne pas y croire, et refusent fermement d'ingérer tout ce qui n'a pas la forme d'un comprimé : un biochimiste et un médecin vont ici les réconcilier. C'est sous une livrée bicolore modeste que se présente Des plantes auxquelles se fier, ouvrage dont Jacques Falquet et Bertrand Graz ont eu l'idée après des années de coopération dans des pays où le prix des médicaments dépasse souvent considérablement les possibilités économiques des malades.
Regroupant une petite trentaine de plantes aux possibilités thérapeutiques éprouvées (tests en double-aveugle, vérification approfondie de l'innocuité, prise en compte de la marge du dosage), ce petit livre jaune et vert propose au lecteur ordinaire une synthèse tirée d'articles médicaux parus en français, allemand et anglais, avec une première sélection de plantes courantes (menthe poivrée, eucalyptus, camomille?), pouvant figurer dans le traitement rationnel de quelques symptômes courants (acné, maux de tête et migraines, rhumes, troubles du sommeil, nausées?). Les auteurs décrivent leurs caractéristiques, les espèces avec lesquelles elles pourraient être confondues, et la meilleure façon de les cultiver au jardin ; le temps de traduire et de vérifier d'autres sources, ils publieront en principe un deuxième volume, jetant enfin la base d'une pharmacopée végétale fiable et sans danger.
(Anne de Bardzki)

Le cinéma américain des années 70

Le cinéma américain des années 70
Thoret Jean-Baptiste
Ed. Cahiers du cinéma/Essais

À la fin des années 60, le succès de Bonnie & Clyde et de Easy Rider révèle l'existence d'un public jeune, exigeant, politisé par la guerre du Vietnam, souvent engagé dans les mouvements contestataires. Le moment est venu pour une nouvelle génération de prendre d'assaut la citadelle hollywoodienne. Débute alors un moment de grâce du cinéma américain, un nouvel âge d'or baptisé le Nouvel Hollywood. Une dizaine d'années euphoriques au cours desquelles de jeunes cinéastes, acteurs, producteurs, réalisent des films audacieux, pleins d'énergie, porteurs d'une poésie du monde radicalement neuve : Little Big Man, La Horde sauvage, Une femme sous influence, Un après-midi de chien, M.A.S.H., Voyage au bout de l'enfer, Macadam Cowboy, Taxi Driver, Apocalypse Now, Phantom of the Paradise, French Connection, Délivrance, Rosemary's Baby....L'auteur de cet ouvrage se révèle un guide précieux pour le lecteur avide de repères au sein d'une période cinématographique prolifique, protéiforme et pleine de métamorphoses. Quelques traits communs se dégagent des films des années 70 : irrespect des règles classiques de la narration, doute sur les frontières du bien et du mal et des personnages qui les incarnent, sympathie pour les marginaux, rapport frontal au sexe et à la violence, méfiance vis-à-vis de toutes les formes d'autorité. Les spectateurs reconnaissent une part d'eux-mêmes chez une nouvelle pléiade d'acteurs : Robert de Niro, Al Pacino, Dustin Hoffman, Jack Nicholson, Faye Dunaway, Gena Rowlands, Jane Fonda, Mia Farrow, Diane Keaton... Une génération montante de cinéastes cinéphiles, influencés par les nouvelles vagues des années 60, prend en main les rênes des studios, bénéficiant d'une liberté créatrice jamais atteinte jusqu'alors ; ils s'appellent Francis Ford Coppola, Brian de Palma, Martin Scorsese, William Friedkin, Hal Hashby, Michael Cimino.
Présentation de l'éditeur

Sept cent septante-sept arbres. Plaidoyer pour les tilleuls

Sept cent septante-sept arbres. Plaidoyer pour les tilleuls
Collectif
Ed. Weyrich

Réfléchir à l'avenir
Ici, quelques centaines de tilleuls bordant une route.
Là-bas, un pan entier de la forêt amazonienne, empêchant d'exploiter le pétrole.
Tous ces arbres pourraient disparaître par la volonté de quelques hommes.
Tous ces arbres pourraient être préservés par la volonté de quelques autres.
Dans les deux situations, des groupes de citoyens alertent l'opinion publique, attirent l'attention sur une illusion dangereuse : croire que tout peut être réglé à coups de tronçonneuses, dans la violence.
C'est pour partager cette prise de conscience et demander à chacun de réfléchir à l'avenir qu'il veut construire pour l'humanité qu'est né ce livre.
La sécurité sur les routes d'Ardenne et d'ailleurs, le développement durable pour les communautés
d'Orient et d'Occident, du Nord et du Sud, nécessitent une démarche commune : elle est faite de respect mutuel, de responsabilisation collective, de réflexion à long terme.
C'est en empruntant le chemin de la découverte et de la beauté que ce livre veut en témoigner.
Il nous rappelle que chaque fois que nous détruisons la nature, c'est aussi notre propre existence que nous menaçons.
Pour s'opposer à la solution de l'abattage des arbres de la route RN845, qui relie Neufchâteau à Bertrix, un manifeste a été rédigé. Il réclame une réflexion afin d'élargir l'action préventive (faire plus et mieux pour la sécurité de cette route) et de préserver la qualité et la diversité de notre cadre de vie (ne pas transformer notre paysage en un immense talus d'autoroute).
De cette démarche est née l'idée d'un livre. Le Manifeste des arbres a enfanté un Plaidoyer pour les tilleuls.
Il s'appelle Sept cent septante-sept arbres.
Présentation de l'éditeur

Diagnostic et soins des plantes de jardin

Diagnostic et soins des plantes de jardin
Elisabeth & Jérôme Jullien
Ed. Ulmer

Ce livre est un guide complet et très illustré (850 photos) permettant de diagnostiquer et de soigner toutes les maladies des plantes de jardin.
Il se compose de deux grandes parties donnant au lecteur une double entrée, soit par le type de problème rencontré, soit par la plante qui le préoccupe :

1ère partie - Maladies et ravageurs : risques climatiques, maladies bactériennes, maladies fongiques, insectes ravageurs, nématodes et acariens, autres animaux (taupes, limaces, rongeurs...), plantes parasites.
Pour chaque problème, une fiche comprend une description précise (avec photo) et les moyens de lutte : l'accent est mis sur la prévention et la lutte biologique. La lutte chimique est également traitée de façon précise, en différenciant les produits autorisés pour le grand public et ceux réservés aux professionnels.

2ème partie - Diagnostic des plantes : dans cette partie, les problèmes sont traités par grand type de culture : arbres feuillus, arbustes d'ornement, conifères, arbres et arbustes fruitiers, plantes méditerranéennes, cultures légumières, plantes d'intérieur, plantes à massif, gazon.

En introduction : clé de diagnostic très complète pour identifier rapidement tous les ennemis des plantes, stratégies de lutte biologiques et intégrée.
Présentation de l'éditeur

La procession des messagères

La procession des messagères
Butor Michel
Ed. Instant perpétuel

Rareté

Petit livre-objet sous forme de plaquette non reliée, regroupant des textes poétiques de Michel Butor, en l'honneur du peintre Paul Delvaux.
Disponible chez Tropismes en quelques exemplaires signés de la main de l'écrivain...

Toscane entre ciel et terre

Toscane entre ciel et terre
Attini Antonio
Ed. National Geographic

La Toscane a toujours exprimé fraîcheur et jeunesse - et ce dès l'époque du prince étrusque Porsenna. Elle semble pouvoir à volonté modifier son apparence, pour mieux se plier à nos rêves mais aussi pour protéger ses mystères : une terre jamais semblable à elle-même, dont il est difficile de suivre le rythme effréné des incessantes mutations (de formes, de couleurs, de lumière, d'atmosphère), mais qui, observée de loin, dans sa globalité, se dévoile et se livre. Dame Toscane perd alors sa pudeur, son art de la métamorphose ; vue du ciel, elle nous abandonne son intimité.
Extrait de l'introduction

Florilège. La Roseraie du Val-de-Marne à L'Haÿ-les-Roses

Florilège. La Roseraie du Val-de-Marne à L'Haÿ-les-Roses
Nadine Villalobos & Béatrice Pichon-Clarisse
Ed. Imprimerie Nationale

L'idée d'un jardin d'agrément composé exclusivement de roses est née de la passion d'un homme, Jules Gravereaux. Amateur éclairé, il commence en 1894, dans sa propriété de L'Haÿ, une collection qu'il décide, quatre ans plus tard, d'ordonner et de présenter dans un jardin. A sa demande, l'architecte paysagiste Edouard André invente alors un nouveau style de jardin, le ' jardin de roses '. Premier jardin consacré exclusivement à la rose, au tracé géométrique inspiré du jardin à la française, est composé de toutes les formes de rosiers : buissons, rampants, tiges, grimpants, sarmenteux, créant volumes et perspectives, habillant kiosques, pergolas ou clôtures, offrant de véritables tunnels de roses. Agrandi en 1910, ' le Jardin de roses ' devient la Roseraie de L'Haÿ, première roseraie au monde. Aujourd'hui inchangée, elle est à la fois conservatoire vivant de la principale collection de rosiers en France spécialisée dans les roses anciennes et lieu d'études et d'expérimentations. Elle est composée de treize collections, soit 15 200 pieds de 250 espèces botaniques et 3 200 variétés horticoles. Le livre montre le caractère original et la modernité de la Roseraie d'alors, en retraçant, dans l'histoire de l'art des jardins, la place réservée aux rosiers, l'histoire de la Roseraie de L'Haÿ-les-Roses et celle de l'évolution du genre Rosa. L'enrichissement de la palette végétale - le nombre croissant de variétés de rosiers grimpants et d'obtentions par hybridation, croisement et greffage - offrant de nouvelles ressources qui développaient leur vertu décorative, renouvela l'intérêt des rosiers au jardin. Car les roses, longtemps considérées comme plantes médicinales ou à parfum, cultivées au champ ou reléguées au potager, gardèrent longtemps un statut de plantes utilitaires avant de s'installer, en reines, au jardin d'agrément.
Présentation de l'éditeur

Camargue

Camargue
Koudelka Joseph
Ed. Actes Sud/Conservatoire du Littoral

Pour qui croit connaître ou reconnaître la Camargue, les photographies de Koudelka sont une invitation à en percevoir ce que la photographie exprime rarement : l'espace d'un silence.

'Quand les mystères sont très malins, ils se cachent dans la lumière; l'ombre n'est qu'un attrape-nigaud. La Camargue est un delta, le dépotoir d'un fleuve, son alcôve.'

'Il n'y a plus d'espace : on a l'impression de regarder un paysage intérieur; plus de temps : on est immobile et aux aguets depuis l'éternité.'

Extraits du texte de Jean Giono

Présentation de l'éditeur

Sketches. Histoire de l'art, cinéma

Couverture non disponible
Michaud Philippe-Alain
Ed. Dilettante

A la fois dispositif technique et spectacle, manière de penser les images et système de représentations, le cinéma est une détermination instable. Selon une démarche qui trouve son origine dans la méthode d'analyse développée par Aby Warburg au cours des années 1920, ce recueil montre les échanges et les transferts qui se produisent entre histoire de l'art et cinéma, des recherches d'Etienne-Jules Marey et des films Lumière au cinéma expérimental (Jack Smith, Anthony McCall...), de l'art des tapis et des spectacles pyrotechniques à la bande dessinée et au dessin animé (George Herriman, Walt Disney). Le cinéma est envisagé depuis ses bords, c'est-à-dire depuis ses origines et ses marges - expérimentales, underground et populaires -, là où ses propriétés rencontrent celles de la peinture, de la sculpture, du dessin, voire de la musique, esquissant une histoire ouverte où les registres, les médiums et les techniques ne sont pas entièrement fixés.
Cet ouvrage amplement illustré paraît à l'occasion du nouvel accrochage du Musée national d'art moderne, Le mouvement des images (avril 2006-janvier 2007), conçu par l'auteur, conservateur en charge de la collection des films au Centre Pompidou.
Présentation de l'éditeur