Au dieu des bagatelles

Au dieu des bagatelles
Strauss Botho
Ed. Bourgois

Prince des bagatelles, Botho Strauss nous livre une collection privée qui recèle les détails les plus infimes, ces petits riens si essentiels, le c?ur de notre existence étant à sa périphérie. Le plus anachronique des auteurs d'avant-garde n'a pas son pareil pour conjurer la mort tout en titillant le nerf de l'époque. Il est assisté par une multitude de narrateurs à la parole chaotique dont les récits éclatés révèlent l'illusion de la narration et ' le tumulte définitif des choses '. On y apprend l'usage des instruments chers au voyageur visionnaire, la lunette particularisante ou l'hypnoscope permettant d'observer la bagatelle au singulier. Et l'on découvre que l'échec de l'amour, religion de sentiments, ne fait pas perdre la foi.
Présentation de l'éditeur

Malibu

Malibu
de Winter Leon
Ed. Seuil/Cadre vert

A Los Angeles, Joop Koopman, scénariste d'origine néerlandaise, élève seul sa fille Miriam. Le 22 décembre 2000, Miriam fête ses 17 ans et son père n'en finit pas d'admirer sa beauté de femme en devenir, son intelligence de mathématicienne promise à un brillant avenir. Mais la journée s'achève en tragédie: Miriam meurt, victime d'un accident de la route. Pourtant, il n'est pas permis à Joop de s'abandonner à son terrible chagrin. Philip, son ami d'enfance, s'acharne à l'impliquer dans une mission pour les services secrets israéliens. Godzilla, le Noir aussi massif que bon qui conduisait la moto sur laquelle Miriam est morte, s'insinue dans sa vie et entend veiller sur lui. Enfin, sa cousine Linda l'entraîne dans ses théories bouddhistes sur la réincarnation et sur la fortune que son grand-père aurait laissée dans une banque suisse, avant de mourir dans un camp. Mêlant tragédie, espionnage politique et thriller métaphysique, l'auteur ne laisse pas un instant de répit à son personnage ou à son lecteur. Dans cette ville d'illusions qu'est Los Angeles, Malibu décline toute la palette des sentiments d'un homme au c?ur tendre arrivé à l'âge mûr, où l'on devrait avoir appris à se méfier.
Présentation de l'éditeur

L'hôte

L'hôte
Nettel Guadalupe
Ed. Actes Sud

Ana se sait habitée par une « Chose » qui se déploie en son sein à la façon d'une chrysalide mortelle. Déjouant la surveillance de la jeune femme, La Chose s'attaque à Diego, son frère cadet, laissant sur son bras sans vie une étrange cicatrice en braille.

Ana décide alors d'affronter l'hôte indésirable et devient lectrice dans un institut pour aveugles. Elle y rencontre un passeur qui l'introduit auprès d'un groupe de mendiants ayant établi leur propre code d'honneur dans les couloirs grouillants du métro de Mexico.

Fascinée par ce monde interlope où se joue son avenir, la jeune femme tente de faire provision de souvenirs, décidée à capturer les couleurs et les reliefs qui l'entourent, des papillons de nuit à ailes rouges aux fleurs de jacaranda sur l'avenue.

Sans ciller, Guadalupe Nettel campe l'univers sauvage de ces êtres sans horizon et décrit ce cloaque souterrain inversement proportionnel à la splendeur visible de la ville. Propreté de surface qui sera dérangée par cette communauté fragile, embrigadée dans l'anormalité comme dans une secte.

Il se dégage de ce récit une véritable force doublée d'une inquiétante profondeur : il y a tant de manières de voir... et tant d'être aveugle.
Présentation de l'éditeur

Avec les pires intentions

Avec les pires intentions
Piperno Alessandro
Ed. Liana Levi

Iconoclaste, provocateur, politiquement incorrect, ce roman dresse le portrait d'une famille de la bonne bourgeoisie juive romaine, les Sonnino. Tout d'abord Bepy, qui à la sortie de la guerre préfère oublier le «clownesoue couple» Mussolini-Hitler pour revenir à une scintillante et futile existence dans laquelle les femmes, surtout celles de ses amis, occupent la place centrale. Il ne comprendra jamais pourquoi son fils cadet Teo, doue et séduisant, choisit d'aller vivre «dans ce pays insensé dénommé Israël». Heureusement son aîné, Luca, s'inscrit dans la lignée paternelle : manteau croisé en cachemire, Porsche Carrera et fréquentation assidue de la business class. Quant à son petit-fils Daniel, le narrateur, issu d'un improbable mariage mixte, il est pris dans un insoluble dilemme : «être juif pour les gentils et gentil pour les juifs». Handicap auquel viendront s'ajouter sa timidité sexuelle et son incapacité à entreprendre la belle Gaia, dans le tourbillon de la jeunesse dorée romaine.

Né à Rome en 1972 Alessandro Piperno publie en 2000 un essai intitule Proust antiebreo (Proust antijuif). Avec les pires intention est son premier roman.

«Par son talent d'affabulateur ou simplement par son éloquence. Avec les pires intentions a fait une entrée brillante dans notre littérature.» Corriere della sera

«Piperno a su créer des personnages inoubliables.» Le Magazine litteraire
résentation de l'éditeur

Questa storia

Questa storia
Baricco Alessandro
Ed. Fandango

Ultimo Parri è un ragazzino che diventa vecchio cercando di mettere vede la prima automobile, diciannove il giorno di Caporetto, venticinque quando incontra l'amore della sua vita, e molti di piu la sera che muore, in un posto lontano. Questa storia è la sua storia.

Nel cuore di ogni grande rivolgimento, vivono legioni di uomini miti, e per essi è imperscrutabile la via della salvezza.
Présentation de l'éditeur

Hey, Nostradamus !

Hey, Nostradamus !
Coupland Douglas
Ed. Diable Vauvert

Hey, Nostradamus ! nous raconte les lendemains d'un massacre dans un lycée de Vancouver en 1988. Au coeur de ce récit à quatre voix, deux adolescents, jeunes chrétiens conservateurs : Cheryl, une victime, et Jason, son petit ami d'alors qui arrêta le carnage en tuant l'un des tireurs...

Inspiré par le massacre de Columbine, à la fois récit à la puissance dévastatrice et soap-opéra satirique, une comédie noire au ton parfaitement juste et un inoubliable portrait de gens aux prises avec le pouvoir destructeur de la religion, mais aussi sa force rédemptrice.

Reprenant ses thèmes de prédilection, l'érosion de la foi et le pouvoir grandissant des médias, jouant à son habitude de l'influence du pop art dans la fiction, Coupland s'affirme une fois de plus, avec ce roman original et d'une actualité aigüe, comme l'un des écrivains majeurs de notre époque.
Présentation de l'éditeur

Les normaux

Les normaux
Gilbert David
Ed. Belfond

Un premier roman magistral, à l'imagination, l'originalité et l'intelligence exceptionnelles. Une charge féroce contre les névroses de nos sociétés, portée par une écriture débridée, un humour dévastateur et une hallucinante galerie de portraits. New York, 1999. Billy Schine cultive l'art du détachement. Tandis que ses camarades se font des millions à Wall Street, lui met un point d'honneur à collectionner les petits boulots. Il pourrait continuer comme ça longtemps si un dénommé Ragnar, de la société de recouvrement Ragnar & Sons, ne lui enjoignait fermement de rembourser son prêt étudiant dans les meilleurs délais. Une solution : la fuite. C'est alors que la Providence met sur son chemin une société pharmaceutique qui recherche des personnes 'normales' pour des tests rémunérés. À l'idée de passer deux semaines nourri, blanchi et bien à l'abri de Ragnar, Billy est enchanté. D'autant qu'il ne tarde pas à se faire des camarades Lannigan, acteur quasi shakespearien, gay par intermittence; Do, vrai névropathe, désespérément vierge; ou encore Gretchen, l'obsédée de la météo... Hélas ! à mesure qu'apparaissent les effets secondaires, d'étranges événements vont venir secouer le petit monde des 'normaux'.
Présentation de l'éditeur

La ballade de Dublin

La ballade de Dublin
O'Reilly Sean
Ed. Christian Bourgois

Fuyant Londonderry et les démons d'une jeunesse dévouée à la cause de l'IRA, Noel Boyle, ancien activiste libéré de prison, s'installe à Dublin où il tente de se réinventer sur les bancs de l'université. Sa solitude se peuple peu à peu de figures singulières. Il y a Fada, le poète des rues, chantre lubrique d'un Dublin en pleine mutation qu'affolent des hordes d'Espagnoles, il y a aussi le grand Victor, le colosse russe taciturne et ses sombres compatriotes et puis la blanche Colombe, l'idéaliste bardée d'innocence et d'altruisme, l'insondable Eleanor si lointaine et le visage de cette mystérieuse inconnue noyée dans la Liffey. Au fil de cette dérive, les voix s'élèvent, dressant un portrait âpre et cependant truculent d'une ville rongée par la drogue et la Mafia, lieu de toutes les libertés et de toutes les perditions où les maîtres mots sont la réussite et l'argent. Traqué par la paranoïa, hanté par ses souvenirs, Boyle se laisse entraîner par Fada, mauvais génie pathétique de bassesse, dans des déboires qui le ramènent au bord du vide, cet instant de basculement où se joue sa vie. Entre tragédie et burlesque, Sean O'Reilly plonge dans les eaux troubles de l'engagement et du compromis et nous livre ici un roman tout à la fois sobre et lyrique sur les impossibles recommencements.
Présentation de l'éditeur

Mozart est un joueur de blues

Mozart est un joueur de blues
J. Gaines Ernest
Ed. Liana Levi

Quand le jeune Ernest J. Gaines n'était encore qu'un étudiant prometteur, l'un de ses professeurs l'interpella ainsi : «Imagine que tu aies un pistolet sur la tempe et qu'on te pose la question, 'Pour qui écris-tu ?'» Sans hésiter Gaines répondit : «Eh bien [...], je dirais sans doute que j'écris pour les jeunes noirs du Sud, pour qu'ils sachent que leur vie vaut la peine d'inspirer des romans, et peut-être qu'ainsi je pourrai les aider à trouver qui ils sont.» «Imagine que le pistolet est toujours sur ta tempe et qu'on te demande quel autre groupe en particulier tu souhaiterais toucher», reprit le professeur. «Eh bien alors, je dirais que j'écris également pour les jeunes blancs du Sud, pour qu'ils sachent qu'à moins de connaître celui qui est leur voisin depuis plus de trois cents ans, ils ne connaîtront que la moitié de leur propre histoire.»

Ce recueil, composé de nouvelles inédites éclairées par deux textes autobiographiques, vous donnera envie de lire toute son oeuvre.
Présentation de l'éditeur

Roman policier

Roman policier
Kertesz Imre
Ed. Actes Sud

Un renversement politique, quelque part en Amérique latine. La dictature qui s'établit offre au simple policier Antonio Martens l'occasion inespérée d'intégrer l'armée. Il y rencontre Diaz, son supérieur aussi charismatique que louche, et l'acolyte de celui-ci, le sadique Rodriguez. Commencent alors des filatures au cours desquelles sont fichés un grand nombre de citoyens irréprochables.

Peu après, Rodriguez installe dans leur bureau un instrument de torture et s'apprête à en faire usage. Martens fait face à ses propres sentiments - trop faibles pour une véritable remise en cause, trop forts pour l'insouciance pure et simple. Jusqu'où fermera-t-il les yeux ?

Ce Roman policier à grande puissance évocatrice met en scène les ravages d'une terreur emblématique. A travers l'écriture, le bourreau Martens cherche la rédemption, à l'instar des victimes dans d'autres oeuvres de Kertész.