Bruxelles. Itinéraires

Bruxelles. Itinéraires
François Schuiten & Christine Coste
Ed. Lonely Planet/Casterman

Au fil des dessins de François Schuiten, auteur des Cités obscures, un nouveau visage de Bruxelles se dévoile. À travers huit itinéraires écrits par la journaliste Christine Coste, parcourez avec un oeil neuf cette ville où la réalité contemporaine et le passé s'entremêlent, où la poésie urbaine surgit au coin d'une ruelle.

Figures oubliées, incongruités architecturales, passions de ses habitants... c'est toute l'histoire de Bruxelles et de ses métamorphoses qui servent de trame aux promenades de ce guide de voyage d'un genre nouveau. Composé de magnifiques illustrations originales, ce guide nous projette dans l'imaginaire de l'auteur de bandes dessinées et nous fait approcher une autre réalité bruxelloise.

Des itinéraires précis pour expérimenter la ville et la découvrir (ou la redécouvrir) pas à pas
Des illustrations originales qui vous font voir Bruxelles sous un nouveau jour
Des plans détaillés pour chaque promenade
Tous les quartiers de la capitale, leur évolution et leur atmosphère
Des lieux secrets, inconnus de tous, pour sortir des sentiers battus
Des éclairages culturels inédits
Un carnet pratique

Voir aussi les autres titres de la collection City Guides Itinéraires, qui allie voyage et bande dessinée :

Venise. Itinéraires avec Corto Maltese, Hugo Pratt, Guido Fuga & Lele Vianello, 15 €

New York, Miles Hyman & Vincent Réa, 15 €

Rome. Itinéraires avec Alix, 15 €

Les saisons

Les  saisons
collectif
Ed. Actes sud

Cet album vise à la fois à prolonger l'émotion qu'aura pu susciter le film de J. Perrin et J. Cluzaud et à répondre aux nombreuses questions, scientifiques, philosophiques ou historiques, qu'il soulève sur les rythmes de la nature. Il est accompagné d'un livret scientifique sur la vie des animaux et leurs liens à l'homme.

Caravelles. Le siècle d'or des navigateurs portugais

Caravelles. Le siècle d'or des navigateurs portugais
Ikor Olivier
Ed. Lattès

Les caravelles... Des coquilles de noix. Pourtant, c'est à leur bord que, pendant un siècle et demi, tandis que le reste de l'Europe se déchirait entre guerre de Cent ans et guerres de religion, les marins portugais, aussi audacieux qu'obstinés, longèrent le littoral africain, doublèrent le cap de Bonne-Espérance, abordèrent les côtes brésiliennes, s'imposèrent à Calicut sur le grand marché mondial des épices. Ils auraient pu s'arrêter là, et rentrer chez eux, fortune faite... Mais non ! Les caravelles poursuivirent leur chemin vers le Japon, la Chine, Macao.

Un jour, pourtant, la grande épopée des caravelles partira en fumée sur les bûchers de l'Inquisition. Aujourd'hui encore, les Portugais gardent la joyeuse et fière nostalgie, la saudade, d'avoir été les découvreurs et les maîtres des océans. Malgré toutes les tourmentes que l'Histoire lui a fait subir, le Portugal ne fut jamais un «petit pays».

Olivier Ikor a donné la parole, mais aussi chair et âme, aux acteurs des Grandes Découvertes, qu'ils soient prince du sang ou proscrit, capitaine ou moussaillon, chrétien, juif ou musulman, marchand ou scientifique. Chacune de ces navigations qui bouleversèrent le monde se lit comme un roman, ou plutôt comme mille et une ébauches de mille et un romans.

Cartes : explorer le monde

Cartes :  explorer le monde
collectif
Ed. Phaidon

300 cartes du monde entier et de diverses époques qui révèlent ce que la cartographie apporte à l'historiographie. Cartes de navigation, relevés astronomiques, cartes par satellite, oeuvres d'art, plans de villes, circuits de vol, fonds océanographiques, zones climatiques, cartes géopolitiques, etc., sont légendés et accompagnés de biographies de cartographes.

Autour du cairn

Autour du cairn
Chollier Alexandre
Ed. Héros-limite

Le cairn fait relief. Quelques pierres empilées suffisent et voilà déjà devant vous le repère, la borne, la trace. L'artefact est en réalité si modeste et si fruste qu'il reste toujours à portée de main. Peut-être en va-t-il ainsi depuis toujours ?

Si sa figure se fait à l'occasion silhouette, ses noms ne manquent pas d'indiquer l'essentiel et de dessiner un monde où l'humain et le non-humain deviennent solidaires l'un de l'autre.

Des noms dès lors à la présence vive : galgal, clapier, montjoie, monticule, murger, tumulus, castelet, champignon, garof, segnavia, ometto, uomo di sasso, mound, Steinmann, Steinberg, Steinpyramide, Wegweiser, radjma, kerkour, kalacha, nishan, chaps, chorten, stûpa, laptse, obo, apacheta, innunguaq, inuksuk, ...

Dans le cairn rien n'est isolé, ni mot, ni chose, ni être, ni lieu. Indicateur d'une géographie concrète, le cairn dit le monde tel qu'il est.

Vertige polaire

Vertige polaire
Suzan Thierry
Ed. La Martinière

Du pôle Sud au pôle Nord, le photographe a rencontré les populations, visité des stations baleinières et des cités minières abandonnées, vu des ours blancs, des orques, des manchots, de magnifiques paysages et en a rapporté des photographies. Avec des textes décrivant le voyage et les curiosités rencontrées.

Le murmure des dunes. Petit éloge du désert et de ceux qui y vivent

Le murmure des dunes. Petit éloge du désert et de ceux qui y vivent
Valentin Jean-Pierre
Ed. Transboréal

La collection « Petite philosophie du voyage » invite Jean-Pierre Valentin, documentariste, à exprimer son amour pour les paysages et les hommes du désert. Accompagner une méharée, boire le thé au bivouac, être attentif au murmure des dunes, c'est communier avec le temps et le monde, et prendre conscience de l'âpre beauté d'une vie dépouillée.

L'italie des jardins

L'italie des jardins
Pierre de Filippis César Garçon
Ed. Ulmer

Un panorama de l'art du jardin en Italie depuis l'Antiquité romaine, à travers une promenades dans vingt jardins emblématiques.

Palais et demeures d'Orient. XVIe-XIXe siècles

Palais et demeures d'Orient. XVIe-XIXe siècles
Jean-Claude David & Gérard Degeorge
Ed. Imprimerie nationale

Fugue aux variations infinies, le livre déploie, d'Ispahan à Grenade et à Fès, du Caire à Damas et Alep, de Telouet à Topkapi, les multiples splendeurs de l'architecture et de la décoration orientales, où règnent le rythme de la géométrie, l'entrelacs des arabesques et la calligraphie sacrée. Mais il inscrit cette beauté dans la réalité complexe et unitaire d'un monde issu du nomadisme et de la parole de Dieu. Les influences peuvent être les plus excentrées - hellénistiques, persanes, ottomanes, italiennes, voire wisigothiques ; les styles régionaux différer profondément, les matériaux s'étager de la terre crue aux pierres multicolores et au marbre, en passant par le bois et la brique recouverte de céramique ou de stuc : les principes de l'urbanisme, de l'architecture domestique et du décor restent communs. L'auteur décrit 'un certain ordre urbain sans urbanisme' qui fait ressembler telle vue aérienne de Damas au dédale d'un décor. Le repli des ruelles dessine l'autonomie de chaque quartier en contrepoint des voies ouvertes sur les édifices publics, la mosquée, le souk, le khan (caravansérail et entrepôt).

L'opposition fondamentale entre l'intérieur et l'extérieur, le privé et le public, préside à l'ordonnance de la demeure, et d'abord, au contraste saisissant entre la façade austère, nue, agrémentée seulement du décor de la porte, et, dès le seuil franchi, l'enchantement des façades internes, du bassin, des dallages, des îwâns surélevés, du jardin et des arbres de la cour (Damas, Bayt Khaled al-'Azm). À l'intérieur, la transparence des espaces met en valeur l'exubérance décorative (Le Caire, Bayt Suhaymi) ou la pure luminosité (palais Mousafirhané) : espace central de dégagement, la qâ'a ouvre sur plusieurs îwâns, elle est comme une cour, le 'centre de légèreté' de l'ensemble, la pièce noble par excellence (Alep, maison Ghazalé). Le départ entre le lieu de l'intimité privée, l'enclos sacré du harâm, (équivalent du téménos grec et du templum romain), dont l'accès est interdit aux étrangers, et les zones d'accueil ('ataba, durqâ'a), s'il remonte à l'antique distinction de l'oikos et de l'andron, sans doute d'origine perse, est sanctifié par la référence à la demeure du prophète à Médine, à la fois lieu de prière, habitation privée, cadre des entretiens publics et du traitement des affaires.

Aussi, la description de ces riches palais - et d'autres demeures plus modestes - n'aurait-elle guère de sens si elle ne s'accompagnait de celle des modes de vie et de leur évolution, passée et actuelle. Nul cloisonnement, nulle spécialisation fonctionnelle, marquée par un mobilier spécifique, dans la maison orientale : tout y est fluide, labile, adaptable au fil des besoins. Ce nomadisme intérieur, plus sans doute que l'origine incertaine de la tente du nomade, caractérise un style de vie qui fit, et fait encore, rêver - luxe, calme et volupté - peintres, poètes et voyageurs européens.

Le voyage des plantes et les grandes découvertes

Le voyage des plantes et les grandes découvertes
Mendes Ferrao José Eduardo
Ed. Chandeigne

Aux XVIe et XVIIe siècles, de nombreuses plantes vivrières ont changé de continent, bouleversant les habitudes alimentaires et les pratiques agricoles du monde entier. Ce dictionnaire illustré en présente 64, retrace leur histoire, les conditions de leur découverte, leurs premières descriptions et appellations, leurs multiples pérégrinations jusqu’au XXe siècle, les principaux producteurs, etc.