La Belgique en cartes. L'évolution du paysage à travers trois siècles de cartographie

La Belgique en cartes. L'évolution du paysage à travers trois siècles de cartographie
Collectif
Ed. Lannoo

EPUISE

Durant les trois derniers siècles, nos paysages ont subi de profondes modifications. La mosaïque des vertes campagnes, des champs et des bois s'est transformée en 250 ans à peine en un territoire où le réseau des autoroutes, des voies ferrées et des voies navigables est devenu de plus en plus dense. L'aspect des zones rurales s'est modifié. Les rivières ont été canalisées. Les petits villages se sont agglomérés et les villes ont connu une extension systématique.
Dans ce livre, un groupe restreint de géographes paysagers parmi les plus expérimentés de Belgique décrit les principales évolutions en comparant et en commentant des cartes anciennes et récentes, des gravures et des photos. Les évolutions des paysages ruraux, urbains, industriels et touristiques prennent vie par la comparaison systématique de la Carte de Cabinet du comte de Ferraris (XVIIIe siècle) avec la carte de Philippe Vandermaelen, les premières cartes topographiques du Dépôt de la Guerre et de la Topographie (début XIXe siècle) et les cartes plus actuelles de l'Institut géographique national (XXe siècle). Ces séries sont complétées par de nombreux autres fragments de cartes exceptionnelles.
La collecte de ce matériel cartographique et photographique unique et souvent inédit exigea plus d'un an de recherches dans des fonds d'archives tant en Belgique qu'à l'étranger. L'Institut géographique national en prit l'initiative dans le cadre de son 175e anniversaire et bénéficia de la collaboration de la Bibliothèque royale de Belgique, de l'Université Libre de Bruxelles, de l'Université de Gand, de l'Ecole royale militaire et de la Société royale belge de Géographie.
Comment mieux expliquer l'évolution de notre histoire qu'au moyen de cartes anciennes et récentes ? C'est ce cette manière qu'on peut voir apparaître sur la carte topographique de Jalhay le lac en forme de feuille de chêne du lac du barrage de la Gileppe, créé pour assurer l'approvisionnement en eau de l'industrie textile verviétoise dans les années 1870. Sur les cartes topographiques de l'entre-deux-guerres, on peut voir apparaître autour des villes des quartiers d'habitations sociales comme les cités-jardins à Bruxelles et autour des charbonnages de Campine. Des changements sont également visibles sur les cartes les plus récentes : près de l'étang de Zillebeek à Ypres, resté pratiquement inchangé depuis 1295, les cartes de 2000 montrent aussi un nouveau bassin d'épargne, le Verdronken Weide. Ces quelques exemples ont été puisés dans le riche trésor d'informations historiques rassemblé dans ce livre.
Présentation de l'éditeur

Les silences de Tchernobyl. L'avenir contaminé

Couverture non disponible
Guillaume Grandazzi & Frédéric Lemarchand
Ed. Autrement/Mutations

Huit millions de personnes vivent toujours dans les territoires contaminés d'Ukraine, de Russie et de Biélorussie. Les puissances nucléaires du monde ont utilisé tous les moyens médiatiques et scientifiques pour dissimuler les conséquences de l'explosion dramatique de la centrale Lénine de Tchernobyl, survenue le 26 avril 1986. Il s'agit, 20 ans après, de repenser cette catastrophe nucléaire civile majeure, la première de l'humanité; car si elle ne figure pas dans les livres d'histoire, elle n'a pas pour autant disparu de la mémoire ni du quotidien des populations qui lui ont survécu. Le paradigme que représente Tchernobyl, sur un plan à la fois matériel et métaphysique, a révélé la vulnérabilité de notre civilisation, dont certaines catégories majeures ont été brouillées, celles d'espace et de temps dans lesquelles s'inscrit la monstruosité invisible du mal.
Artistes, philosophes, femmes et hommes politiques, témoins, acteurs ou militants tentent de prendre le sens et la mesure de la catastrophe.
D'après l'éditeur

Congo River

Congo River
Lye Mudaba Yoka, Isidore Ndaywel è Nziem & Thierry Michel (photo)
Ed. Renaissance du Livre

Voyage photographique au coeur de l'Afrique, Congo River est un hymne à la vie, à l'égal de cette végétation indomptable qui enserre le fleuve Congo.

Au-delà de sa beauté naturelle, le fleuve raconte l'histoire du pays auquel il est intimement lié, sa genèse énigmatique, son parcours sinueux contre vents et marées, ses brusques arrêts, ses élans vains. Il nous fait également découvrir le souvenir de ces personnages mythologiques qui ont façonné le destin du pays : de Lianja à Stanley et Livingstone en passant par Léopold II, Lumumba et Mobutu...

Mais le fleuve n'est pas seulement un reflet de l'histoire du pays, il est aussi symbole de vie et de survie pour les Congolais d'aujourd'hui. Au-delà des guerres, de la mort ou de la misère, il nous emmène à la rencontre d'un peuple qui avance résolument vers l'avenir.

Poursuivant son exploration de l'Afrique, après Le cycle du serpent et surtout Mobutu roi du Zaïre, Thierry Michel remonte le fleuve Congo à la rencontre de l'Afrique et de ses démons. Un voyage bouleversant dont personne ne sort indemne.
Présentation de l'éditeur

Une terre pour deux peuples

Couverture non disponible
Pappe Ilan
Ed. Fayard

C'est en partie pour répondre au désir de ses étudiants qu'Ilan Pappe a entrepris la rédaction de cet ouvrage ambitieux. Il se propose d'y imbriquer les deux versions ? la palestinienne et l'israélienne ? de l'histoire de cette terre qui s'étend de la Méditerranée au Jourdain et au golfe d'Aqaba, aujourd'hui terre de Palestine/Israël.
Relatant les événements qui ont marqué la région du milieu du XIXe siècle à nos jours, l'auteur cherche à remettre au centre de ce récit le peuple, considéré comme un ensemble hétérogène, sans pour autant négliger le rôle des élites. Il s'attache à suivre le destin des Juifs d'origines diverses qui ont choisi d'émigrer en Palestine, ainsi qu'à décrire la vie des Palestiniens avant et après l'occupation de leur terre.
Cette approche conduit à relativiser l'importance de l'identité nationale ? des mouvements natio-nalistes ? dans le processus de changement qui a affecté cette région, et à souligner aussi que ce processus est loin d'avoir été linéaire. Enfin, dans sa lecture des faits, Ilan Pappe veut redonner toute sa place au passé, sans en faire un frein au progrès mais en montrant au contraire qu'il est un élément essentiel de la vie du peuple d'Israël et de Palestine.
Membre de la nouvelle génération des historiens israéliens qui récusent toute interprétation unilatérale et officielle de l'histoire de leur pays, Ilan Pappe nous permet de comprendre clairement les nombreux obstacles ? historiques, humains, religieux et politiques ? qui rendent si fragiles aujourd'hui les tentatives de paix au Proche-Orient.

Ilan Pappe, professeur de sciences politiques à l'université de Haïfa, en Israël, est connu pour sa critique des politiques menées par les Israéliens à l'égard des Palestiniens. Il a notamment publié en France La Guerre de 1948 en Palestine : aux origines du conflit israélo-arabe (La Fabrique, 2000).
Présentation de l'éditeur

La Belgique espagnole et la Principauté de Liège, 1585-1715

La Belgique espagnole et la Principauté de Liège, 1585-1715
Ed. Renaissance du livre

Vol.1 : La politique ; vol.2 : La culture et le cadre de vie

La Belgique espagnole traite l'histoire des Pays-Bas espagnols du Sud en tant que nouvelle entité politique jusqu'en 1715, date à laquelle ils passent aux Habsbourg d'Autriche.
Le XVIIe siècle est souvent dépeint comme une période sombre.
Les Pays-Bas Espagnols n'auraient donc pas été que le champ de bataille de l'Europe ? Jusqu'en 1648, ils ont en effet été mêlés à une guerre de 80 ans contre les Provinces-Unies et ensuite à une nouvelle guerre de 80 ans contre la France, de 1635 à 1715.
Comment les Provinces du Sud ont-elles surmonté les problèmes générés par les innombrables victimes de la guerre ? Quelles initiatives ont été prises pour répondre à la misère et aux destructions suscitées par les conflits armés ? C'est à l'ensemble de ces questions que souhaite répondre le présent ouvrage.
Les contemporains de Rubens ne se portaient probablement pas moins bien que les sujets de Charles Quint. La vie religieuse et l'art, étroitement liés à cette époque, témoignent d'une grande vitalité.
Présentation de l'éditeur

Où va la social-démocratie européenne ? Débats, enjeux, perspectives

Couverture non disponible
Dewitt (dir.) Pascal
Ed. Editions de l'Université de Bruxelles

Les partis socialistes et sociaux-démocrates laissent peu d'observateurs et de citoyens indifférents. Depuis plusieurs années maintenant, nombre d'acteurs les présentent comme une famille de partis en crise, sans imagination ni tonus, incapable de se renouveler et appelée à dépérir. D'autres, au contraire, la dépeignent comme une famille à l'avenir prometteur sinon radieux.
L'objectif du livre n'est pas de confirmer l'une ou l'autre de ces visions. L'ouvrage analyse en profondeur les transformations qui touchent, dans la période contemporaine, la social-démocratie dans ses différentes facettes : évolution des modèles organisationnels, changements dans les performances politiques et électorales, rapports modifiés avec les organisations syndicales et les associations de la société civile, réactions à l'émergence de nouveaux concurrents politiques ou de nouvelles valeurs, réorientations idéologiques et programmatiques...
Pour la première fois, le propos n'est pas exclusivement centré la partie occidentale de l'Europe mais concerne autant les partis sociaux-démocrates des démocraties consolidées que les organisations se revendiquant du socialisme démocratique en Europe centrale et orientale, et met en évidence les spécificités et les points communs.
A l'aube du XXIe siècle, ce sont donc les défis et les manières d'y répondre qui sont décortiquées par plusieurs des meilleurs spécialistes européens des partis sociaux-démocrates en Europe.
Présentation de l'éditeur

Pascal Delwit est professeur de science politique à l'Université libre de Bruxelles (ULB), où il dirige le Centre d'étude de la vie politique. Il est l'auteur de nombreuses contributions sur la vie politique belge et européenne.

Le passé révélé

Le passé révélé
Pierre-Antoine Bernheim & Guy Stavridès
Ed. Agnès Viénot

Les découvertes archéologiques récentes qui bouleversent notre vision du passé

1945. La Terre est très largement explorée. La plupart des spécialistes estiment que le passé a révélé ses principaux secrets. Erreur ! De nombreuses découvertes archéologiques intervenues depuis lors - surtout hors de la Mésopotamie, de l'Égypte et de la Grèce, régions traditionnelles de prédilection des archéologues -, vont révolutionner nos conceptions de l'origine de la civilisation et de la nature de certaines cultures anciennes.

Pierre-Antoine Bernheim et Guy Stavridès présentent huit découvertes archéologiques majeures, connues ou ignorées, qui ont récemment bouleversé nos «certitudes».

De la stupéfiante découverte des momies blanches du désert de Taklamakan dans le Xinjiang chinois à la reconstitution des villages Jômon du Japon préhistorique, de la mise au jour de Caral, la plus vieille cité d'Amérique, au déchiffrement de l'écriture maya, des preuves de cannibalisme à Fontbrégoua dans le Sud de la France aux spectaculaires fouilles de Lingtong révélant l'univers du premier empereur de Chine, des origines des israélites sur les hauteurs de Judée et de Samarie aux enseignements des manuscrits de la mer Morte, cette enquête, rigoureuse et passionnante, offre un regard nouveau sur l'évolution des sociétés.

Illustré de cartes et de nombreux documents iconographiques, cet ouvrage aiguise notre curiosité et, au-delà de toute croyance, nous invite à réfléchir sur notre identité.

Muni d'une très riche bibliographie et s'appuyant sur de nombreux travaux archéologiques peu connus en France, Le Passé révélé est un ouvrage de référence qui passionnera autant les amateurs que les spécialistes.
Présentation de l'éditeur

L'incendie. L'Allemagne sous les bombes 1940-1945

Couverture non disponible
Friedrich J?rg
Ed. de Fallois

Le bombardement des villes allemandes, durant la Seconde Guerre mondiale, est un fait unique dans l'Histoire. Pendant quatre ans, pratiquant la stratégie de la terreur décidée par les Alliés, les 2 000 avions du Bomber Command ont écrasé sous un déluge de feu plus de 1 000 villes et villages. Ils tuèrent plus de 600 000 civils dont 76 000 enfants, détruisant irrémédiablement, et sans aucune utilité militaire, des cités qui dataient du Moyen Age. Ce fut la plus grande catastrophe qu'ait connue l'Allemagne depuis la guerre de Trente Ans.
L'historien Jörg Friedrich nous offre aujourd'hui l'oeuvre qui manquait sur cette campagne d'anéantissement. Se fondant sur de très nombreuses sources, il décrit l'évolution et le perfectionnement des bombes, leur action destructrice au sol, l'expérience traumatisante vécue par la population réfugiée dans les bunkers et les caves, la mort provoquée par l'élévation subite de la température, l'effet de souffle et les gaz incendiaires, mais aussi la disparition d'un héritage culturel d'une incommensurable richesse.
Avec ce livre est enfin comblée une surprenantes lacune de la mémoire du XXe siècle.
Présentation de l'éditeur

_Jörg Friedrich__ a participé à des ouvrages de référence de l'historiographie contemporaine en travaillant sur les crimes politiques et de guerre commis par le national-socialisme. Il a collaboré à l'Encyclopédie de l'Holocauste.

Histoire de la politesse

Histoire de la politesse
Rouvillois Frédéric
Ed. Flammarion

Lecteur, lectrice, vous êtes imbattables sur le chapitre de la politesse. Vous ne mettez pas vos coudes sur la table ni vos doigts dans le nez ; vous dites aimablement merci et s'il vous plaît. Mais savez-vous seulement... que les révolutionnaires tentèrent d'interdire aux Français le vouvoiement et les voeux de Nouvel An ? Que l'on pouvait encore, sous la monarchie de Juillet, manger la salade avec les doigts, mais que l'on encourait l'excommunication mondaine, ce faisant, sous le second Empire ? Qu'une grande dame disposait de centaines de cartes à son nom, qu'elle faisait déposer, cornées de savante façon, au domicile de ceux à qui elle rendait visite ? Qu'à un domestique de bonne maison il était interdit d'arborer une moustache ? Que le baisemain, cet hommage galant que l'on croit immémorial, est apparu en France au tout début du XXe siècle seulement ? Qu'il était fort impoli, jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, de louer une maîtresse de maison pour la qualité des mets qu'elle proposait à ses convives ?

Connaissez-vous le sens des lettres p.p.c. ou p.p.n. ? L'art difficile, pour celui qui devait tenir son rang, de recevoir avec une domesticité fort réduite après la Grande Guerre ? Les règles de la courtoisie en automobile ou au téléphone, telles qu'elles nous gouvernent encore aujourd'hui ?

Pour découvrir l'histoire de la politesse, ses marées subtiles, ses modes byzantines et ses flirts occasionnels avec le bon sens, laissez-vous entraîner dans les arcanes du Bottin mondain et dans les salles à manger bourgeoises, aux courses et à l'opéra, dans les ambassades et les maisons closes, en compagnie de vos mentors : la baronne Staffe et autres auteurs de manuels de savoir-vivre lus par des millions de Français depuis deux siècles, mais aussi Mme de Genlis, Balzac, Alexandre Dumas, Proust, Robert de Montesquiou, Sacha Guitry, Hermine de Clermont Tonnerre et Nadine de Rothschild... Vous ne le regretterez pas.
Présentation de l'éditeur

Kinshasa. Tales of the invisible city

Couverture non disponible
Filip De Boeck & Marie-Françoise Plissart
Ed. Ludion

Ce livre propose une analyse ethnographique et photographique de Kinshasa. La ville n'est pas abordée du seul point de vue urbanistique; les auteurs s'intéressent surtout à la manière dont elle vit dans l'esprit et l'imagination de ses habitants, comme une réalité qui chemine sous la surface du monde physique. Le rural y côtoie l'urbain, l'occulte le réel, le traditionnel le moderne. Le livre illustre la façon dont la réalité post-coloniale et urbaine du Congo glisse progressivement dans une dimension onirique, entraînant avec elle la vie politique, économique et sociale. Mais en même temps, ce deuxième monde occulte produit des stratégies et des réponses dont les 'Kinois' se servent chaque jour pour survivre. Même si Kinshasa est aujourd'hui une métropole de six millions d'habitants, peu de littérature existe sur le sujet. Cette publication, avec ses photographies extraordinaires, tente de combler cette lacune, tout en approchant la ville africaine contemporaine d'un point de vue surprenant.