Sirop de Liège

Sirop de Liège
Jean-Bernard Pouy & Joe G. Pinelli (ill.)
Ed. Estuaire/Carnets littéraires

Ça s'était même terminé avec l'arrivée des flics venus séparer les invités qui allaient s'étriper au yatagan, ils s'étaient mis, les imbéciles, à parler politique, et c'est tant mieux si Eddy est complètement ravagé, mais qu'est-ce qu'il lui a fait, ce poisson, hein ?
Présentation de l'éditeur

Le sourire de Bérénice

Couverture non disponible
Willems Sandrine
Ed. Impression Nouvelles

En l'histoire de celle qui inspira Racine, la réalité excède la fiction : descendantes de ces Hérodes qu'évoquent les Evangiles, épouse de son oncle et maîtresse de son frère, puis du Romain qui saccagea Jérusalem, cette princesse juive fut d'emblée objet de scandale. De treize ans plus âgée que son amant Titus, voyageant avec lui des mythes de l'Egypte aux fastes de Pompéi, emmenée à Rome pour y être épousée, puis répudiée sous les pressions de ses ennemis, Bérénice, après plusieurs années de pleurs, revint à Titus, lorsque celui-ci devint empereur - et il ne daigna pas seulement la recevoir. D'elle on ne sait alors plus rien, sinon qu'elle mourut juste après cette trahison, l'année même où le Vésuve entra en éruption - pour la venger, peut-être, ou la tuer. Mais sur les cendre de la grande Histoire, s'élève ici le chant d'un petit scribe égyptien, restituant les souffrances et les joies de la princesse qu'il aima.
Présentation de l'éditeur

Sandrine Willems est née en 1968 à Bruxelles. Docteur en philosophie, diplômée en études théâtrales, elle connaît pour les avoir pratiqués le théâtre et le cinéma. Elle a réalisé deux documentaires musicaux et a publié récemment plusieurs ouvrages, dont Una voce poco fa (éditions Autrement), ainsi que Les Petits dieux et Le Roman dans les ronces (éditions Impressions Nouvelles). Plus d'info sur les publications de cet éditeur sur http://www.lesimpressionsnouvelles.com

Le vase de Delft et autres nouvelles

Couverture non disponible
Willems Paul
Ed. Le Cri

Avant de devenir le dramaturge majeur que l'on sait, Paul Willems fut prosateur. Il le redevint à la fin de son parcours, notamment dans les nouvelles du Vase de Delft. Le désir de voir et de comprendre, de rassembler des bribes, de traverser l'apparence des choses, d'approcher leur mystère dans un moment de ravissement et de vertige se retrouve, sous diverses formes, dans chacun des textes que rassemble ce recueil. Ces morceaux de vie, plutôt que d'être emportés par l'éparpillement du hasard, sont consignés par une écriture qui est étroitement liée à une lecture, à un véritable déchiffrement du réel. Au demeurant, deux méditations de Willems, sous les titres Lire et Ecrire, complètent et éclairent ces plongées dans un monde à double fond, dont l'auteur, visionnaire, connaît les itinéraires secrets.
Présentation de l'éditeur

Rousseau par ceux qui l'ont vu

Couverture non disponible
Trousson Raymond
Ed. Le Cri

De la sortie de presse du Discours sur les sciences et les arts, en janvier 1751, à la publication posthume des Confessions, en 1782 et 1789, en passant par sa rupture retentissante avec les ' philosophes ' ou les condamnations de l'Émile et du Contrat social, Jean-Jacques Rousseau n'a cessé de passionner l'opinion. Il a très tôt représenté un type nouveau d'intellectuel en rupture avec l'ordre social, avant de devenir un maître à penser et un directeur de conscience. Quels témoignages les contemporains qui ont approché ce personnage hors du commun ont-ils laissés sur celui qui, avec Voltaire, partage la vedette de l'actualité littéraire et philosophique ? Comment son image a-t-elle évolué, depuis celle du prophète ou du charlatan évoquée en 1750 par Mme de Groffigny, jusqu'à celle du sage, du Socrate martyr de sa cause, jusqu'à celle de l'inspirateur de la Révolution française en passant par celle du misanthrope sublime ou du saint ? Quel autre écrivain a pu être comparé, par ses lecteurs enfiévrés, à Moïse, à Lycurgue, au Christ ? On trouvera ici une soixantaine de ces témoignages de visiteurs, français et étrangers, admirateurs inconditionnels ou mémoralistes hostiles, qui ont relaté leur rencontre avec l'homme qui osait dire ; ' Je ne suis fait comme aucun de ceux que j'ai vus ; j'ose croire n'être fait comme aucun de ceux qui existent '.
Présentation de l'éditeur

Raymond Trousson, professeur émérite de l'Université Libre de Bruxelles, a consacré de nombreux ouvrages aux écrivains et penseurs des Lumières, dont Rousseau.

L'important, c'est d'avoir connu l'amour

L'important, c'est d'avoir connu l'amour
Nicolle Christophe
Ed. Pascuito

Premier roman

Quel rapport entre Clint Eastwood, une nymphomane, Internet, le Japon, Botero, un psychiatre, l'UCPA, la masturbation, un girafeau, des dépressifs, un fusil à pompe et l'appel du 18 juin ? Un amour perdu.
Présentation de l'éditeur

Indications. La revue des romans n°1 - janvier-février 2006. Joyce & Musil

Indications. La revue des romans n°1 - janvier-février 2006. Joyce & Musil
Revue
Ed. Indications

Simon Nardis aime la musique, mais il a vendu son piano et repris son ancien métier.

Il n'est plus pianiste de jazz. Un soir, par hasard, il rate son train, retrouve la musique et rencontre la femme qu'il n'attendait plus. Mais Simon Nardis est déjà marié?
Ce pourrait être une histoire sombre, une histoire de pénombre, mais il y a la mer, il y a cet élan nonchalant du rythme. Il y a ce quelque chose au-delà des morales qui vient du plus profond des personnages.

Portrait d'Ari la nuit

Portrait d'Ari la nuit
Jean d'Oultremont & Anna Somer (ill.)
Ed. Estuaire/Carnets littéraires

C'est une actrice, avec des cheveux courts et blonds, qui mange des crabes avec ses doigts. Une jeune femme dont l'histoire sexuelle commença par un accident qui aurait pu s'avérer fatal.
Présentation de l'éditeur

Oeuvres complètes de Jacques Izoard, vol. 1. Poésies 1951-1978

Oeuvres complètes de Jacques Izoard, vol. 1. Poésies 1951-1978
Izoard Jacques
Ed. Différence

La poésie complète de Jacques Izoard est ici commentée selon trois axes : l'histoire de l'oeuvre, de sa genèse et de son évolution ; l'émergence d'un discours sur la poésie continu et cohérent ; l'importance d'autres visages du poète qui pointent à travers ses textes, évoquant des thèmes et dimensions différents du corpus principal.

Selon toute vraisemblance

Couverture non disponible
Ayguesparse Albert
Ed. Le Cri

Ayguesparse poète, Ayguesparse romancier, Ayguesparse critique ont longtemps occulté le nouvelliste, et cela méritait réparation. D'autant que les principales préoccupations de cet écrivain majeur (1900-1996) se retrouvent dans les trois recueils qu'il publia entre 1962 et 1985, dans son grand âge en somme. Il y brasse des récits glanés au fil de sa vie, on y décèle les retombées d'expériences historiques qu'il a traversées, comme la guerre d'Espagne ou le deuxième conflit mondial. L'écrivain engagé se devine, mais comme posté à la distance que suppose l'écriture à portée universelle. Selon toute vraisemblance, Le partage des jours, La nuit de Polastri nous révèlent aussi la diversité de ses attentions, la vaste gamme de ses registres. Il a une visée principale : celle d'atteindre et de traduire la chair et l'âme de ses personnages, les ressorts de leurs passions, la forme de leurs rêves. Quel que soit le rythme de la narration, précipité ou nonchalant, direct ou ambigu, le lecteur est toujours ramené à quelque équation fondamentale de l'existence, à un reflet de notre univers dérisoire et fascinant. Tantôt drames de la misère quotidienne, tantôt contes lyriques, voire fantastiques, ces nouvelles sont celles d'un maître du genre, qui sous cette forme aussi se profile comme l'un des grands auteurs belges du vingtième siècle, seul au demeurant à l'avoir traversé quasiment de bout en bout.
Présentation de l'éditeur

Courir à trente ans

Couverture non disponible
Rey Nicolas
Ed. Au Diable Vauvert

' Certaines personnes ne se séparent jamais. Ce sont des victimes volontaires de la vie en couple. Héros ou lâches selon l'heure des repas. Dans la salle de bain, une victime volontaire de la vie en couple écoute le dernier message de Bénédicte sans oser répondre pour ne pas faire de bruit. En ville, le soir, les mots d'amour s'échangent en fraude dans les salles de bain avec un téléphone portable. Voilà pourquoi, vues d'avion, les villes scintillent à ce point. '

Nicolas Rey publie ici son quatrième roman, après Treize minutes, Mémoire courte et Un début prometteur. Site internet de Nicolas Rey : http://nic.rey.free.fr

Newsletter