Chers disparus

Couverture non disponible
Pujade Renaud Claude
Ed. Actes Sud

Leur ?cher disparu? s'appelle Jules Michelet, Robert Louis Stevenson, Marcel Schwob, Jules Renard ou Jack London. Elles ne se connaissent pas mais ont en commun d'être veuves d'écrivain et, depuis lors, de veiller sur l'?uvre. Tour à tour elles prennent la parole, évoquent le passé, se remémorent la vie conjugale, feuillettent les livres, raturent les journaux intimes et parfois découvrent, avec amertume ou résignation, quelque turpitude qu'il eût fallu ignorer. Mais par-delà toute indiscrétion, c'est au c?ur des obsessions et du mythe personnel qu'elles plongent un regard attentif, où entre une part d'amour fidèle et indulgent.
Cinq disparus, et donc cinq portraits subtilement agencés, dont la finesse nous ouvre de nouvelles clefs de lecture, en même temps que Claude Pujade-Renaud dévoile le versant caché de la littérature des hommes : celui, bien sûr, dont seules les femmes ? dont seule une femme pouvait témoigner.
Présentation de l'éditeur

Raptus

Couverture non disponible
Meur Diane
Ed. Sabine Wespieser

Il n'est pas toujours facile d'être le fils d'un homme politique.

Encore moins si ce dernier vous a élevé seul, dans le grisant désordre des années 1970, et vous a fait partager le secret des convictions révolutionnaires qu'il dissimule en menant officiellement carrière au Parti socialiste.
Tel est le cas de Matthieu Wirth, étudiant plutôt brillant mais prisonnier d'obsessions qui, non sans drôlerie, compliquent beaucoup son quotidien. Leur ressassement, toutefois, va être brisé net par la double secousse d'un coup de foudre amoureux et d'une tempête médiatique ? où le héros découvre que son père l'a trahi.
Alors tout bascule. Les uns après les autres, les repères réalistes s'altèrent à mesure que l'on plonge, avec Matthieu, dans une folie mystique aux décors inquiétants qui réordonne motifs politiques et roman familial en une théologie délirante, mais finalement libératrice.
Scènes croquées avec un art caustique, échos de la grande histoire, joyeuse empathie pour un héros persuadé que Dieu est bien vivant, mais réfugié en Suisse? Comme dans son premier roman, La Vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par lui-même (Sabine Wespieser éditeur, 2002), l'auteur explore ici le thème de l'hérédité et l'obscure confluence entre subversion et religion.
Présentation de l'éditeur

The dark side of the moon

Couverture non disponible
Sigaud Dominique
Ed. Actes Sud

Anna Maria Maiol de Lagoa est journaliste.

Elle vit à Guadaja del Sur, une ville imaginaire au bord de la mer.
Par ambition, par naïveté, par arrogance ou peut-être de façon totalement suicidaire, cette jeune femme va se mettre en danger. Seule, et dans le plus grand secret ? son courage doit être remarquable, son indépendance affirmée ?, elle quitte la ville pour recueillir le témoignage d'un homme ayant survécu à la torture. Seule, elle note l'insoutenable sans même prendre le temps de regarder celui qui face à elle risque sa vie.
Le récit terminé, les noms, les faits à jamais mémorisés, Anna Maria repart. Elle pense rejoindre la ville, écrire son article, publier.
Elle n'aura pas le temps de prendre la mesure de son erreur, à peine le temps d'avoir peur...
Un livre magnifique sur le passage insidieux entre l'orgueil et le mépris, l'assurance et l'arrogance. Un grand roman dans lequel la part animale de chaque personnage semble incarner l'humanité entière et ceci jusqu'au moindre repli de nos âmes.
Présentation de l'éditeur

Lettres à Jeanne Rozerot 1892-1902

Couverture non disponible
Zola Emile
Ed. Gallimard

200 lettres intimes et inédites d'Emile Zola

Zola a quarante-huit ans, en 1888, lorsqu'il rencontre Jeanne Rozerot. Elle a vingt et un ans. De Jeanne il aura bientôt deux enfants, Denise et Jacques. Mais il ne prendra jamais la décision de quitter sa femme, Alexandrine. Il vivra ainsi déchiré entre deux foyers, jusqu'à la fin de son existence.
Quand la crise sentimentale finit par s'estomper, le drame de l'affaire Dreyfus introduit un nouveau bouleversement dans l'existence du romancier. La publication de J'accuse le conduit, en juillet 1898, à trouver refuge en Angleterre, où il connaît onze mois d'exil. Ses lettres à Jeanne évoquent alors le long combat mené par les dreyfusartds pour obtenir la révision du procès d'Alfred Dreyfus.
Réunion unique de deux cents lettres de Zola, cette correspondance - dont Jacques Zola, son fils, souhaitait qu'elle attende le XXIe siècle pour paraître - est un des derniers inédits de Zola de cette importance à voir le jour. C'est aussi, pour la première fois, un Zola intime qui se dévoile.
Présentation de l'éditeur

Editions établie, présentée et annotée par Brigitte Emile-Zola et Alain Pagès

La rebelle

Couverture non disponible
Duteurtre Beno
Ed. Gallimard

Chaque semaine, sur le petit écran, Éliane Brun fait la leçon à ses contemporains. Journaliste progressiste, intransigeante, elle se laisse pourtant corrompre par amour. Autour d'elle s'agitent d'autres rebelles : un chef d'entreprise qui se prend pour un artiste, des hackers scotchés à leurs ordinateurs, un couple gay en mal d'enfants, un marchand d'éoliennes alléché par l'industrie verte.
Les basses affaires se déguisent en combats pour la vertu. Touchante et maladroite, Éliane fait le grand écart entre ses convictions et ses intérêts. Empêtrés dans leurs stratégies, dans leurs mensonges, les protagonistes de cette comédie restent quand même illuminés par le désir et se précipitent allègrement... vers quoi ?
Présentation de l'éditeur

Benoît Duteurtre est l'auteur de Gaieté parisienne, du Voyage en France (prix Médicis 2001), de Service clientèle et d'autres romans, traduits dans une dizaine de langues.

Monsieur Dick ou le dixième livre

Couverture non disponible
Ohl Jean-Pierre
Ed. Gallimard/Blanche

Le narrateur, François Daumal, nourrit une passion exclusive pour Dickens.
Il est hanté par le désir de connaître la fin que prévoyait de donner le grand écrivain à son ultime roman, Le Mystère d'Edwin Drood, dont l'inachèvement a suscité jusqu'à nos jours un déluge d'hypothèses parfois délirantes. Mais Daumal a un rival, en la personne de Michel Mangematin, qui poursuit la même chimère... Sous le regard d'un vieux libraire mystérieux, M. Krook, les deux jeunes gens se livrent à un duel acharné, qui se prolonge sur le terrain amoureux. Les énigmes se multiplient, les rebondissements emportent le récit d'une époque à l'autre sur un rythme effréné, en compagnie de personnages extravagants dignes de Miss Havisham ou de Mr Pickwick. Lequel des deux jeunes hommes découvrira le secret d'Edwin Drood ?
Brillant divertissement, Monsieur Dick est aussi un hymne à la littérature et à ses pouvoirs.

Jean-Pierre Ohl est libraire. Monsieur Dick est son premier roman.

Le vent dans la maison

Couverture non disponible
Emmanuel François
Ed. Stock

Rapatrié d'Afrique, Hugo, le narrateur revient au village où il a passé les étés de son enfance. Alice Almeida, une femme qu'il a aimée mais qu'il n'a pas vue depuis seize ans, lui a adressé une lettre étrange et alarmante. Il se rend dans sa maison : les lieux sont dévastés, un drame s'y est produit. Internée à quelques kilomètres de là, Alice n'est plus que l'ombre d'elle-même, murée dans le silence, délabrée, folle. Avec patience et obstination, Hugo tente de renouer avec elle.
À l'errance intérieure d'Alice répond en écho la solitude du narrateur qui a vécu lui aussi une expérience extrême : parti enquêter dans le désert de l'Aïr sur une disparition, il y fut grièvement blessé, puis veillé et soigné par une femme touarègue.
Au fil des jours, le récit ensorcelant de cette 'nuit touarègue' finit par planer sur les amants d'autrefois et mystérieusement sceller leurs retrouvailles.
Alice sort peu à peu de son mutisme, son histoire se réécrit par violents soubresauts. Fragile, ténue, la vie se fraie un chemin.
Présentation de l'éditeur

Il est difficile de résumer clairement ce livre de tensions, d'allusions, de vibrations, de non-dits et de questions sous-jacentes. En ouvrant les portes de la folie, François Emmanuel donne accès à ce que celle-ci recèle d'étrangeté, de violence, de solitude mais aussi d'humanité et de lucidité. Il laisse entendre, en écho, qu'aucune maison n'est à l'abri du vent, ce vent fou qui souffle, déstabilise et blesse sans prévenir et que ces «belles âmes indignées, soucieuses avant tout de leur port de buste et du niveau de leur conversation» n'en sont pas moins exemptes que d'autres.
Un roman traversé de vent et de lumières mais d'obscurité. Comme la folie.
Monique Verdussen, La Libre Belgique


La ligne noire

Couverture non disponible
Grang Jean-Christophe
Ed. Albin Michel

Avec son nouveau roman, Jean-Christophe Grangé nous entraîne dans les profondeurs abyssales de l'âme humaine, dans ce qu'elle a de plus noir et malsain.
Jaques Reverdi, ancien champion d'apnée français, est incarcéré en Malaisie pour un meurtre atroce. Fait divers tragique mais qui n'intéresse malheureusement plus grand monde sauf... Marc, journaliste d'investigation en mal de succès, qui décide de comprendre les motivations profondes du meurtrier afin d'élucider les morts étranges qui jalonnent sa propre vie. Mais comment le faire sans l'aide de l'intéressé qui n'est pas du genre à se confier aux journalistes ? Jouer son jeu et ruser! En se mettant par exemple dans la peau d'une jeune étudiante en psychologie un peu candide pour approcher la bête. Marc est alors entraîné en Asie dans un jeu de piste aveuglément mené par le tueur qui le conduit au plus profond de son esprit macabre, là où il pourrait comprendre son rituel meurtrier et les raisons d'un crime qui n'est peut-être pas le premier... Ce voyage prend rapidement des proportions insoupçonnées et lui révèle rapidement que la réalité est sans doute beaucoup plus complexe qu'il n'y parait.
En sortira-t-il indemne ? Découvrez-le en lisant ce thriller captivant et bien documenté qui interpelle le lecteur sur les notions de bien et de mal, sur la fragilité de l'esprit et du corps qui l'abrite.

La réfutation majeure

Couverture non disponible
Senges Pierre
Ed. Verticales

Curiosité littéraire

Le Nouveau Monde découvert par Christophe Colomb existe-t-il vraiment ? Celui qui avait exigé de se faire appeler 'l'amiral de la mer océane' aurait-il seulement inventé l'Amérique ? La réfutation majeure se présente comme une longue lettre adressée par Antonio de Guevara à Charles Quint, dans laquelle il dénonce la croyance en l'existence d'un nouveau monde...

D'aucuns ont entendu parler d'un livre intitulé Refutatio major, faussement attribué à don Antonio de Guevara, dans lequel ledit Antonio prétend qu'il ne peut exister de Nouveau Monde, seulement des chimères & de malveillantes rumeurs & des inventions colportées par quelques intrigants. Ces mêmes personnes affirment que les raisons avancées par ledit Antonio sont fort déconcertantes.
Bonaventura d'Arezzo
Propos sur les ombres (1531)

Certainement pas

Couverture non disponible
Delaume Chlo
Ed. Verticales

Dans un pavillon de l'hôpital Sainte-Anne, trois hommes et trois femmes se confrontent à leur passé, lourd d'abjections quotidiennes. Une étrange partie de Cluedo, orchestrée par le fantôme du Docteur Lenoir, va les conduire à se démasquer tour à tour. Victimes ? Certainement pas. Tous sont des assassins ; leurs crimes sont symboliques, résultent d'une compromission, d'un passage à l'ennemi, d'un asservissement au système.
Six personnages en quête de coeur, dont les pathologies ne sont que des refuges, ultime échappatoire après une trop tardive prise de conscience. Le récit se démultiplie au gré des personnages, de la folle arborescence de leurs paroles et leurs aveuglements.
Présentation de l'éditeur

Newsletter