Notes sur la postmodernité. Le lieu fait lien

Couverture non disponible
Maffesoli Michel
Ed. Le Félin

La complexité, vertiges et promesses. 18 histoires de sciences

La complexité, vertiges et promesses. 18 histoires de sciences
Benkirane R?da
Ed. Pommier/poche

Entretiens avec Edgar Morin, Ilya Prigogine, Neil Gershenfeld, Daniel Mange, Jean-Louis Deneubourg, Luc Steels, Christopher Langton, Francisco Varela, Brian Goodwin, Stuart Kauffman, Bernard Derrida, Yves Pomeau, Ivar Ekeland, Gregory Chaitin, John Barrow, Laurent Nottale, Andrei Linde, Michel Serres.

Qu'y a-t-il de commun entre la complexité d'un réseau informatique et celle des insectes sociaux ?

L'humanité est-elle en train de donner naissance à de nouvelles formes de vie artificielle ? Qu'est-ce que le hasard ? Dieu serait-Il un horloger ou un ordinateur cosmique ? Voici quelques-unes des questions fascinantes que soulèvent ces histoires de sciences, dont l'ambition est de montrer les richesses que la notion de complexité a, depuis une vingtaine d'années, pu suggérer à certains des esprits scientifiques les plus fins de notre temps.
Présentation de l'éditeur

Eloge de la transmission. Le maître et l'élève

Couverture non disponible
George Steiner & Cécile Ladjali
Ed. Albin Michel/Itinéraires du savoir

Le futur de la démocratie

Le futur de la démocratie
Bobbio Norberto
Ed. Seuil/La couleur des idées

Norberto Bobbio est un 'philosophe politique' majeur du XXe siècle. Son oeuvre est une forte et éclairante réflexion sur la nature de la démocratie, sur ses conditions d'existence et de survie, sur le droit, les idées et la culture démocratiques, sur la crise de la démocratie en Italie et en Europe durant les dernières décennies du XXe siècle. Ce livre est une anthologie de ses grands textes et articles des années 70, 80 et 90. La seconde partie a donné son nom au livre en français : une série de textes sur la démocratie confrontée à des problèmes divers, anciens ou récents (la représentation, le rôle des hommes et celui des lois, les pouvoirs et les pressions occultes, la réalité internationale...); la première partie porte sur les droits de l'homme, leur fondation, les raisons de leur succès, leurs évolutions récentes, leur avenir. Tous ces chapitres, d'une grande clarté, sans jargon, aisés à lire, donnent à comprendre les paradoxes de la démocratie, les tensions multiples qu'elle doit gérer, sa fragilité permanente mais aussi ses surprenantes capacités de résistance.
Présentation de l'éditeur

Rien n'est sacré, tout peut se dire

Couverture non disponible
Vaneigem Raoul
Ed. La Découverte

L'ouvert. De l'homme et de l'animal

L'ouvert. De l'homme et de l'animal
Agamben Giorgio
Ed. Rivages poche

«Le conflit politique décisif, qui gouverne tout autre conflit, est, dans notre culture, le conflit entre l'animalité et l'humanité de l'homme»; c'est pourquoi «se demander en quelle manière - chez l'homme -l'homme a été séparé du non-homme et l'animal de l'humain est plus urgent que prendre position sur les grandes questions, sur les prétendus valeurs et droits humains». Une urgence qui est toujours apparue comme telle, du moins depuis que la métaphysique aristotélicienne a défini le principe du vivant, mais qui se manifeste aujourd'hui avec une nouvelle et pressante gravité, en un temps où il est nécessaire de mettre hors jeu la puissante «machine anthropologique» qui, dans la tradition occidentale, a articulé pendant des siècles le corps et l'âme, la vie animale et le logos, le naturel et le surnaturel, les ténèbres et la lumière. En partant d'une lecture de Heidegger et de Kojève, Giorgio Agamben poursuit la réflexion menée dans les livres précédents autour du concept de vie, et s'interroge sur le seuil critique qui produit l'humain, qui distingue et en même temps rapproche humanité et animalité de l'homme, qui décide «à chaque fois et en chaque individu de l'humain et de l'animal, de la nature et de l'histoire, de la vie et de la mort».
Présentation de l'éditeur

Dialoguer avec l'Orient

Couverture non disponible
Fleury Cynthia
Ed. PUF/Intervention philosophique

Le « choc des civilisations » est-il l'horizon indépassable du rapport entre Occident et Orient arabo-musulman ? Cynthia Fleury démontre dans son livre, Dialoguer avec l'Orient, qu'il n'en est rien. Un art du dialogue, de la « disputatio » propre à la Renaissance, est toujours possible et constitue même le fondement de toute réflexion philosophique. « Il importe aujourd'hui de dépasser les fractures conjoncturelles, politiques et dogmatiques » et de « faire retour à nos héritages communs. » Pour redéfinir un horizon possible de la réconciliation, au-delà des hégémonismes concurrents et des volontés de domination qui prévalent de part et d'autre.

Guerres justes et injustes

Guerres justes et injustes
Walzer Michael
Ed. Folio essais/Gallimard

Dans l'enfer de la guerre, tout n'est pas égal. Blocus, bombardements de civils, représailles, dommages collatéraux traversent tous les conflits. Mais la guerre juste existe, qui peut à chaque instant basculer dans l'injustice. Déterminer l'inacceptable comme l'inévitable est un jugement auquel nul ne peut se dérober.

En quête du juste équilibre, Walzer n'ignore ni les droits de l'homme, ni la nécessité. Le philosophe qui milita contre la guerre au Vietnam montre qu'une guerre, quand même elle servirait les intérêts d'une grande puissance, peut être aussi une guerre juste. Il revendique un empirisme moral, et développe une argumentation à partir d'exemples historiques. Rien de moins abstrait que cette réflexion.

Notre monde n'a pas su écarter l'enfer de la guerre, mais il progresse chaque jour dans son exigence d'un droit international pour juger des guerres et des crimes qui y sont commis. Un «après-propos» inédit, rédigé à la lumière de la guerre d'Irak, ouvre la perspective d'un usage juste et préventif de la force qui écarterait les risques de guerres injustes.
Présentation de l'éditeur

La persécution et l'art d'écrire

Couverture non disponible
Strauss Leo
Ed. L'éclat

Karl Popper. Un philosophe heureux

Karl Popper. Un philosophe heureux
Brudny Mich?le-Ir?ne
Ed. Biblio essais/Livre de poche

Né en 1902 à Vienne dans une famille bourgeoise de juifs convertis au protestantisme, Karl Popper a été le témoin de l'effondrement de l'Empire austro-hongrois à la fin du premier conflit mondial. Avec le cercle des lycéens socialistes, il participa à l'effervescence de la jeune République, puis à la réforme scolaire de Vienne la Rouge. Communiste pendant quelque temps, il poursuivra par la suite une réflexion sur le marxisme et sa prétention à connaître les lois de l'histoire. Lorsque Popper publia la Logique de la découverte scientifique, en 1934, Einstein salua cette parution, amorçant ainsi la longue complicité que le philosophe entretint, sa vie durant, avec des savants. Ses origines juives lui interdirent d'embrasser une carrière universitaire en Autriche, et il s'exila en Nouvelle-Zélande. L'Anschluss le persuada d'infléchir les enjeux de son oeuvre, qui aboutit à la publication de Misère de l'historicisme et de La Société ouverte et ses ennemis.

À la fin de la guerre, Popper fut nommé à la London School of Economics dont il devint l'une des grandes figures.

Cet ouvrage est la première biographie de Karl Popper. Ce fait est d'autant plus significatif qu'en France les obstacles opposés par un certain philocommunisme - pour reprendre le terme de Raymond Aron - ont entraîné une «réception en lignes brisées» de Karl Popper. Mais les temps ont changé, et l'oeuvre de Popper est peut-être en train de retrouver le rang qui lui est dû.
Présentation de l'éditeur