Penser librement

Penser librement
Hannah Arendt
Ed. Payot

Penser, c'est apprendre à ne pas se soumettre aux idéologies. Ce recueil en grande partie inédit d'essais, interviews, conférences, discours, critiques littéraires, depuis un essai sur la vita activa humaine (le travail, l'oeuvre, l'action) jusqu'à des textes sur la liberté et La condition humaine, en passant par un « Hannah Arendt par Hannah Arendt » ou une étude sur Nathalie Sarraute, couvre un large éventail de thèmes avec l'idée générale que penser librement, c'est « ne pas se cramponner à la rampe », c'est s'engager dans une expérience sans les piliers de la religion, de la morale, de la politique ou de la philosophie, et sans répit interroger au lieu d'offrir des réponses figées.

Acheter chez Tropismes : Penser librement

L'asile et l'exil. Une histoire de la distinction réfugiés/migrants

L'asile et l'exil. Une histoire de la distinction réfugiés/migrants
Karen Akoka
Ed. La Découverte

La distinction entre réfugiés politiques et migrants économiques s'est aujourd'hui imposée comme une évidence, tout comme la hiérarchie qui légitime l'accueil des réfugiés au détriment des migrants. Ce livre montre que ces définitions en disent plus long sur les États qui les appliquent que sur les individus qu'elles sont censées désigner. Car il n'existe pas de réfugié en soi que les institutions pourraient identifier pour peu qu'elles soient indépendantes ou en aient les moyens. La catégorie de réfugié se reconfigure en réalité sans cesse, au fil du temps, au gré des changements de rapports de force et de priorités politiques.
Plutôt que d'analyser les parcours des exilés pour déterminer s'il s'agit de réfugiés ou de migrants, cet ouvrage dissèque l'institution qui les nomme : l'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra), depuis sa création en 1952. Il établit que la chute du taux de reconnaissance du statut de réfugié est moins liée à la transformation des profils des requérants, à l'obsolescence de la Convention de Genève ou à une perte d'indépendance de l'Ofpra qu'à un changement de subordination. Alors que, pendant la guerre froide, l'assujettissement du droit d'asile aux politiques diplomatiques et le besoin de main-d'oeuvre favorisaient un taux élevé d'accords, son instrumentalisation par les politiques migratoires, dans le contexte de la construction de l'immigration comme problème, entraîne un taux élevé de rejets.

L'hypothèse autonome

L'hypothèse autonome
Julien Allavena
Ed. Amsterdam

Multiplication des zones à défendre, résurgence du black bloc, insurrection des gilets jaunes : la France contemporaine est le théâtre d'importants conflits sociaux et politiques. On aurait tort cependant d'y voir la main de cette ultra-gauche qui hante l'imaginaire policier. Ce qui se joue dans la multiplication des occupations, dans l'exigence d'horizontalité et le rapport pragmatique à la violence, c'est l'actualisation de l'hypothèse autonome formulée dans la seconde moitié du XXe siècle.
L'autonomie n'est en effet ni un mouvement, ni une idéologie. Née, dans l'après-guerre, en opposition au renoncement des organisations politiques et syndicales à prendre effectivement le parti des dominé-e-s, elle représente la tentative sans cesse réinventée de concilier libération individuelle et émancipation collective, à l'heure où le système capitaliste et sa discipline se sont disséminés dans toutes les facettes de là vie.

Acheter chez Tropismes : L'hypothèse autonome

L'occupation du monde vol 2. Généalogie de la morale économique

L'occupation du monde vol 2. Généalogie de la morale économique
Sylvain Piron
Ed. Zones sensibles

Plus d'un siècle après que Nietzsche a proclamé la mort de Dieu, ce livre reprend le marteau de la critique pour éprouver les nouvelles idoles de l'époque avec une détermination égale. Appeler à l'inversion de toutes les valeurs revient aujourd'hui à destituer la seule valeur régnante. Il n'y aura pas d'issue à l'impasse dans laquelle s'enferre la société industrielle tant que la mesure sociale fondamentale sera fournie par la production d'unités de valeur marchande et non pas, disons, par la contribution au bien-être collectif de tous les hôtes de la biosphère. Pour apprécier les embarras du monde contemporain, l'histoire intellectuelle du Moyen Âge occidental offre un excellent observatoire. Le privilège de la période médiévale tient à la position qu'elle occupe : elle constitue l'altérité la plus proche du monde moderne. De ce fait, elle propose un point de vue sans égal pour juger de son devenir. Placé dans une perspective de longue durée, le moment présent perd un peu de son caractère de surgissement indéchiffrable. (présentation de l'éditeur)

Les subalternes peuvent-elles parler?

Les subalternes peuvent-elles parler?
Chakravorty Spivak
Ed. Amsterdam

Parce qu'elles ont contribué à dénoncer la domination de la pensée occidentale, les subaltern studies sont depuis les années 1980 une source intarissable de controverses.

À cet égard, la réponse négative apportée au titre de cet ouvrage - Les Subalternes peuvent-elles parler ? - est riche d'enseignements. Prenant à contrepied l'eurocentrisme du récit occidental, Spivak nous montre qu'il est impossible d'analyser l'histoire de l'oppression des femmes sans prendre en compte les logiques impérialistes qui l'ont façonnée.

Acheter chez Tropismes : Les subalternes peuvent-elles parler?

L'homme, cet animal rationnel dépendant, les vertus de la vulnérabilité

L'homme, cet animal rationnel dépendant, les vertus de la vulnérabilité
Alasdair MacIntyre
Ed. Tallandier

Cet essai est te plus grand livre de philosophie politique d'Alasdair Maclntyre et constitue un sommet de la pensée politique contemporaine. Il s'interroge sur le fait que l'animalité, la dépendance et la vulnérabilité sont des états centraux de la condition humaine. L'homme n'est pas qu'un individu rationnel indépendant comme l'Occident a fini par le croire. La vie en société nécessite ce que Maclntyre appelle les « vertus de la dépendance reconnue » que la modernité a oubliées.

Méditations sur la vie

Méditations sur la vie
Georg Simmel
Ed. Circé

Georg Simmel entreprend à la fin de sa vie quatre méditations. Il y présente sa propre philosophie.

Il s'engage dans une réflexion sur la vie humaine dans son élan incessamment renouvelé, mais aussi sur ce que celui-ci dépose, ce qui l'entrave, échappe à ce flux continuel. C'est le « tournant vers l'idée », où viennent prendre forme les oeuvres de la culture : les institutions, les réalisations de la technique ou de l'art.

Acheter chez Tropismes : Méditations sur la vie

Fragments radiophoniques

Fragments radiophoniques
Daniel Bensaïd
Ed. du croquant

Au départ il s'agit d'un projet, diffusé sur la radio Fréquence Paris Plurielle (106,3 FM).
Au cours de deux séances d'enregistrement en 2007 et 2008, Daniel Bensaïd se prête à un exercice radiophonique. Autour de 12 dates, souvent associées à des figures marquantes du mouvement ouvrier, il donne à entendre sa vision des évènements : Révolution d'octobre, guerre d'Espagne, assassinat de Lumumba, Chili 73... chute du mur de Berlin.

Ces 12 dates retracent un « court vingtième siècle », avec des choix nécessairement partiels et partiaux. On entend, ou plutôt on lit, certaines des principales analyses qui structurent la pensée de Daniel Bensaïd, mais aussi celle d'une partie de la gauche radicale en ce tout début de 21e siècle.

Acheter chez Tropismes : Fragments radiophoniques

Brutalisme

Brutalisme
Achille Mbembe
Ed. La découverte

Toutes les sphères de l'existence sont désormais pénétrées par le capital, et la mise en ordre des sociétés humaines s'effectue dorénavant selon une seule et même directive, celle de la computation numérique. Mais alors que tout pousse vers une unification sans précédent de la planète, le vieux monde des corps et des distances, de la matière et des étendues, des espaces et des frontières, persiste en se métamorphosant. Cette transformation de l'horizon du calcul se conjugue paradoxalement avec un retour spectaculaire de l'animisme, qui s'exprime non sur le modèle du culte des ancêtres, mais du culte de soi et de nos multiples doubles que sont les objets.

Acheter chez Tropismes : Brutalisme

François Sarano, réconcilier les hommes avec la vie sauvage

François Sarano, réconcilier les hommes avec la vie sauvage
Coralie Schaub
Ed. Actes sud

François Sarano en est convaincu : qui apprend à rencontrer la vie sauvage, qui prend le temps de se laisser apprivoiser par un cachalot, qui se montre bienveillant à l'égard du requin, aimera communiquer et partager avec les hommes et les femmes d'ici et d'ailleurs.

Plongeur professionnel et océanographe, il a pourtant commencé sa carrière près des pierres et des hommes, mais l'appel de l'océan a été plus fort, et l'amour de la plongée l'a rattrapé. Sa vie bascule un jour de 1985, quand il croise la route de Jacques-Yves Cousteau. Le voilà conseiller scientifique du commandant au bonnet rouge et chef d'expédition de la Calypso, à bord de laquelle il découvre l'océan et ses mystères pendant treize ans. Plus tard, il rejoint l'équipe de Jacques Perrin qui achève de le convaincre que le regard d'une baleine, la fulgurance des thons ou la cavalcade des dauphins en disent plus long sur la vie océanique que tous les chiffres du monde.

Newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire