Hôtel de guerre

Hôtel de guerre
Jean-Luc Outers
Ed. Gallimard

« L'air frais s'engouffrait dans la pièce glaciale et, m'approchant de la fenêtre, je sentis le vide béant sous mes pieds. Sarajevo plongée dans l'obscurité s'étendait au loin. Comme l'imposait le couvre-feu, on ne distinguait aucune lumière scintillant au coeur de la ville. J'imaginai le cours lent de la rivière et au-delà les cimes des montagnes enneigées. Hormis le souffle timide de la brise, quelques rares tirs de snipers et d'éphémères boules de feu explosant sur la colline, le silence enveloppait la nuit. Je me sentais au coeur des ténèbres l'hôte minuscule d'une planète inhabitée, astre au milieu des astres dont l'unique mouvement était désormais la rotation dans l'infini de l'univers. »

Un écrivain séjourne à l'Holiday Inn, l'hôtel où sont regroupés les journalistes du monde entier durant le siège de Sarajevo. Il y retourne vingt-cinq ans plus tard, hanté par le souvenir d'Anna, une anesthésiste romaine rencontrée dans un hôpital. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Hôtel de guerre

L'instant précis où Monet

L'instant précis où Monet
Jean-Philippe Toussaint
Ed. Minuit

Le récit des dernières années de la vie du peintre, entre 1916 et 1926, alors que la guerre gronde aux alentours de Giverny et que sa vieillesse se rapproche. Tandis que sa vue baisse inexorablement, Monet poursuit son tableau inachevé Nymphéas.

Acheter chez Tropismes : L'instant précis où Monet

Seyvoz

Seyvoz
Maylis de Kerangal & Joy Sorman
Ed. Inculte

Tomi Motz, ingénieur solitaire, est mandaté par son entreprise pour contrôler les installations du barrage de Seyvoz, dont l'édification, dans les années cinquante, a entraîné la création d'un lac artificiel et englouti le village de montagne qui se trouvait là.

Acheter chez Tropismes : Seyvoz

La fin des abeilles

La fin des abeilles
Caroline Lamarche
Ed. Gallimard

Une nuit, la narratrice rêve que sa mère, handicapée et malvoyante, parcourt à pied dans l'obscurité les cent kilomètres qui les séparent. Ce rêve inaugure un temps durant lequel, dans la « grande et brave maison » où la mère voudrait mourir parmi les siens, se renoue un lien ambivalent mais tenace. Cinq ans plus tard, la presque centenaire assumera avec courage la nécessité de son placement dans un établissement de soins. Cet exil se doublera du confinement imposé par la pandémie, la voix de la mère au téléphone constituant l'unique vecteur de sa révolte. La mort l'emportera sans qu'elle ait pu revoir ses enfants. Mais ce qu'elle a voulu faire de sa fin offrira une lumineuse consolation au désarroi familial.

Acheter chez Tropismes : La fin des abeilles

Le musée des contradictions

Le musée des contradictions
Antoine Wauters
Ed. Sous-sol

Des voix s'élèvent, s'approchent du centre de la scène qu'est ce livre et s'expriment. Ce qui les lie, c'est qu'elles portent toutes des contradictions. On pourrait s'en inquiéter, dans un monde où il faut constamment choisir son camp.

Mais ici, l'homme n'est ni bon ni mauvais. Il hésite, souffre, espère et doute, comme nous tous. N'est-ce pas là l'expérience qui est la nôtre aujourd'hui ? Chercher tant bien que mal à accorder nos paroles et nos actes ? Tenter de trouver du sens là où il n'y en a plus ? Voir que les choses sont sans espoir, et pourtant être résolu à vouloir les changer ?

Une adresse aux lecteurs qui intensifie la poésie, une façon de se réapproprier le discours sous forme de nouvelles. Antoine Wauters va toujours plus avant dans l'exploration des frontières du roman, et nous le suivons. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Le musée des contradictions

Les écailles de l'amer Léthé

Les écailles de l'amer Léthé
Eric Metzger
Ed. Olivier

Le héros de cette histoire est un solitaire. Qui fuit les prises de décision et les responsabilités. Aussi se trouve-t-il bien embarrassé de se voir confier la charge d'un poisson combattant. Baptisé Cookie dans un moment de panique, le poisson bouleverse les habitudes de cet homme. Dans une tentative désespérée pour créer un lien avec cet animal qui tourne en rond dans son aquarium carré, il commence à lui lire un poème de Baudelaire. Soudain, le poisson se fige, attentif. Une série de tests s'ensuit. Cookie n'apprécie pas les guides de voyage, ni les modes d'emploi. Seule la littérature le captive. Suffira-t-elle à le sauver ?

Acheter chez Tropismes : Les écailles de l'amer Léthé

Johanne

Johanne
Marc Graciano
Ed. Le Tripode

En cet hiver de l'an 1429, Jeanne d'Arc accomplit son destin. La jeune paysanne quitte son village natal pour retrouver le Dauphin à Chinon. Elle s'engage avec ses premiers compagnons d'armes dans la nuit des forêts et commence un périple à travers des terres hostiles, sous la menace latente des Bourguignons et des Anglais.

Ce voyage de plus de cinq cents kilomètres ne va durer que quelques jours, mais il suffit à Marc Graciano pour raviver, dans une langue prodigieuse, un univers de légendes. Ouvrez ce roman, vous y verrez renaître le mystère infini des êtres et des choses, surgir la grâce au milieu des bois

Acheter chez Tropismes : Johanne

Dejima

Dejima
Stéphane Audeguy
Ed. Seuil

La trajectoire romanesque de Mabel se confond avec l'histoire du Japon aux XXe et XXIe siècles. Cultures, époques et mythes se rencontrent et se heurtent.

Acheter chez Tropismes : Dejima

L'apparence du vivant

L'apparence du vivant
Charlotte Bourlard
Ed. Inculte

Une jeune photographe fascinée par la mort est engagée pour prendre soin d'un couple de vieillards, les Martin, propriétaires d'un ancien funérarium. Une maison figée dans le temps, dans un quartier fantôme de Liège, soustraite aux regards par une rangée de tilleuls. Captivée par ce décor, la jeune femme s'installe à demeure. Entre elle et madame Martin naît une complicité tendre, sous la surveillance placide de monsieur Martin. Lors de leurs promenades au bord du canal, on leur donnerait le bon Dieu sans confession. Ce serait bien mal les connaître.

Acheter chez Tropismes : L'apparence du vivant

Les enchanteurs

Les enchanteurs
Geneviève Brisac
Ed. de l'Olivier

À dix-huit ans, Nouk pensait que le monde allait changer de base. Il semblerait que quelque chose ait mal tourné...Nouk est rebelle, insolente. Quand Olaf l'embarque dans sa maison d'édition, elle n'imagine pas qu'il puisse un jour se séparer d'elle. C'est pourtant ce qu'il fait. N'a-t-elle vraiment rien vu venir ?

Avec Werther, c'est autre chose. Ce grand éditeur, excentrique et visionnaire, devient son mentor. Mais il se montrera incapable de la protéger.

Cinglant, poétique, d'un humour féroce, Les Enchanteurs jette un regard lucide sur le mélange détonant que forment le sexe et le pouvoir dans l'entreprise.

Mais c'est d'abord la désillusion, la colère et la mélancolie que convoque ici Geneviève Brisac, dans un hymne à la résistance, c'est-à-dire à la vie. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Les enchanteurs

Newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire