Semences magiques

Semences magiques
Naipaul V.S.
Ed. Plon

Willie Chandran - déjà présenté dans La Moitié d'une vie - est un homme qui a laissé s'imposer à lui une identité après l'autre. Aujourd'hui, après une vie itinérante, alors qu'il entre dans la quarantaine, cédant aux encouragements insistants de sa soeur, il part rejoindre un mouvement clandestin en Inde, en principe voué à l'affranchissement des castes inférieures. Mais sept années de campagnes révolutionnaires et d'emprisonnement vont le convaincre que la révolution n'avait rien à voir avec les villageois pour lesquels ils luttaient. De retour en Angleterre, où avaient commencé, trente ans plus tôt, ses errances psychologiques et physiques, il se trouve confronté au fruit d'une autre révolution sociale inattendue (d'autres semences magiques), et en arrive à se voir comme un homme « purgeant une peine de prison sans fin » - une révélation qui finira peut-être par libérer sa véritable personnalité.

Semences magiques est un chef-d'oeuvre, écrit avec toute la profondeur et la résonance, la lucidité et la précision du langage qui constituent l'empreinte de ce brillant écrivain.

« Il s'agit d'une oeuvre de la période tardive de Naipaul - épurée, concentrée, parfois si intense que cela en devient inquiétant, mais toujours capable de laisser éclater des éclairs de compassion, de conscience, de perspicacité. » Literary review

« Une oeuvre subtile [...] qui revisite les thèmes - exil, identité, la précarité de la civilisation - auxquels s'est attaqué Naipaul lors des cinq dernières décennies. » The New York Times Book Review
Présentation de l'éditeur

Dans le musée de Reims

Couverture non disponible
del Giudice Daniele
Ed. Seuil/Librairie du XXIe siècle

Le passé

Le passé
Pauls Alan
Ed. Bourgois

«Une passion éternelle sortant des sentiers battus rythme Le passé, un roman gothique d'amour dont les protagonistes sont deux jeunes amoureux fantômes condamnés à se rendre fous l'un l'autre», expliquait Alan Pauls.

«Un livre que l'on lit dans un éclat de rire glacial», ajouta à Barcelone l'écrivain Rodrigo Fresán, lors de la remise du prix Herralde en 2003.

Rimini et Sofia sont les protagonistes de cette longue histoire d'amour mêlant harcèlement, chantage sentimental, trahison et crime. «La protagoniste est comme un fantôme dont la spécialité est le retour», explique Pauls, reconnaissant que Marcel Proust et l'humoriste Jerry Seinfeld sont les deux grandes influences de ce roman rempli de ses drogues favorites.

El País, 2003

Le cas du docteur Koukotski

Couverture non disponible
Oulitska Ludmila
Ed. Gallimard

Caton l'Ancien

Caton l'Ancien
Corti Eugenio
Ed. De Fallois

C'est avant tout l'histoire d'un homme, Marcus Porcius Caton (dit Caton l'Ancien, 234-149 avant J.-C.), symbole emblématique des vertus romaines dans une époque de crise et de changements profonds, qui curieusement rappelle notre époque par certains aspects.

Pendant toute sa vie Caton a été un paysan, en plus d'un soldat, d'un consul, d'un censeur, d'un orateur, d'un historien, et même d'un poète qui respectait la métrique ancienne.

Autour de lui, il y a le peuple romain qui est encore fait de paysans, et qui, sans l'avoir voulu, emporté par l'histoire, va devenir en moins de cinquante ans le maître de tout le monde connu.

Dans toutes les fonctions qu'il a exercées, Caton affronte avec un grand courage les plus grands périls qui menacent Rome : par exemple la corruption (qui pénètre dans le jeune monde romain à la suite de la grande culture grecque), la concurrence économique de Carthage (fondée sur le recours à l'esclavage comme méthode de production), et finalement la popularité excessive des grands généraux romains eux-mêmes.

Évoqués sous nos yeux avec un grand talent littéraire, nous voyons vivre les hommes de ce temps-là. Les hommes du peuple, les nobles, les esclaves, les légionnaires, les affairistes sordides (que Caton chassera de sa province, quand il sera préteur), les sévères matrones romaines, les libres Barbares d'Espagne, les audacieux pirates illyriens, les Grecs orgueilleux, mais désormais incapables d'assurer leur indépendance.

Comme s'ils étaient descendus des monuments dans lesquels les a pétrifiés l'histoire, nous voyons vivre en particulier les deux plus grands contemporains de Caton : Scipion (dont Corti nous dit qu'il était « naturaliter christianus ») et Hannibal, le stratège incomparable, qui ne réussit pas à sauver de la ruine la patrie qu'il aimait par-dessus tout.
Présentation de l'éditeur

Pourquoi s'en faire ?

Couverture non disponible
Franzen Jonathan
Ed. L'Olivier

Une vie e part

Une vie e part
Burnside John
Ed. Métailié

David Zimmer a perdu sa femme et ses fils dans un accident d'avion.

Au bord de la dépression, anéanti devant la télévision, son attention est soudain retenue par un acteur du cinéma muet, un certain Hector Mann, disparu depuis 1929. Pour la première fois depuis des mois, David est sous le charme ; ce virtuose du septième art parvient à le faire rire, et, pour ce petit miracle, David décide de se lancer dans la filmographie du personnage. Le livre publié, il s'invente une autre raison de vivre et entreprend la traduction des Mémoires d'outre-tombe. Un soir, une inconnue débarque chez lui et, sous la menace, lui impose un très long voyage. Elle a pour mission de l'amener le plus vite possible au chevet d'Hector Mann qui, mourrant, l'appelle pour lui léguer un étrange héritage. Malgré l'improbabilité de l'histoire, David se laisse entraîner?
Avec Le Livre des illusions, Paul Auster fait un brillant retour romanesque. Dès les premières pages, le lecteur est littéralement emporté par le torrent narratif. Au-delà de l'extraordinaire et mystérieuse histoire d'Hector Mann, l'auteur nous entraîne au c?ur des destins qui s'entrecroisent dans un monde à la hauteur de son incomparable imaginaire. Le livre des illusions ne pourrait s'appeler autrement : cinéma, suspense, enquêtes, meurtres et histoires d'amour, tout est là, magistralement orchestré, pour finalement disparaître dans un nuage de fumée?

Un drôle d'héritage

Couverture non disponible
Gallagher Dorothy
Ed. Autrement

Tokyo décibels

Tokyo décibels
Tsuji Hitonari
Ed. Naïve

Arata est chargé par la mairie de contrôler les nuisances sonores de son quartier. Son appareil à mesurer les décibels en main, il parcourt Tokyo. Très vite se fait jour en lui l'étrange projet d'établir une carte sonore de la mégalopole.
Ballotté entre Fumi, sa compagne qui s'éloigne de lui et qu'il finira par mettre sur écoute, et Mariko, sa partenaire de jeux érotiques qui répond au téléphone rose, Arata cartographie et donne forme à son trouble dans une ville devenue chambre d'échos de ses dissonances intérieures.
Avec ce roman singulier et vibrant, Hitonari Tsuji déploie une Carte du Tendre où intrigues, incompréhensions, désirs passent par l'ouïe, masque et révélateur des sentiments...
Présentation de l'éditeur

Les poèmes du colonel

Couverture non disponible
Ovieda Valdivieso Ramiro
Ed. Jacques Brémond

Newsletter