Rencontre avec Nadine Eghels et Fabienne Verstraeten

Le 29 juin 2023 à 19h00

carré eghelsTropismes vous invite à rencontrer Nadine Eghels et Fabienne Verstraeten à l'occasion de la parution de leurs premiers romans tous deux parus aux éditions Arléa.

Ce qui est difficile, ce n’est pas écrire, la mémoire s’entrouvre et les mots affleurent, je n’ai parfois qu’à les cueillir et les ordonner. Mais trouver le juste ton.

La mort de Paul Andreu – architecte de l’opéra de Pékin, du musée maritime d’Osaka ou de Roissy-Charles-de-Gaulle – est un séisme dans la vie de sa femme, Nadine Eghels.
Retirée dans la campagne avoisinant le Mont-Tendre, elle écrit aux amis les plus proches, auteurs pour la plupart, ce qu’est l’absence. Et disant la douleur, elle dit l’amour et toute la vie. Son livre est une source claire.

Elle aussi longtemps bruxelloise, Nadine Eghels dirige aujourd'hui l'association Textes et Voix qu'elle a fondé à Paris en 1999.  Avec Paul est également son premier livre.

@Maria Levi

Rencontre avec Chris de Stoop

Le 13 juin 2023 à 19h00

carré destoopTropismes vous invite à rencontre Chris de Stoop à l'occasion de la parution du Livre du Daniel  (traduit du néerlandais par Anne-Laure Vignaux) aux éditions Globe.

Le Livre de Daniel, c’est l’histoire tragique d’un homme de quatre-vingt-quatre ans assassiné à coups de fourche dans sa ferme isolée, par des jeunes paumés de Roubaix qui veulent de l’argent, le filment avec leurs téléphones portables et font circuler la vidéo de sa mise à mort sans aucune empathie.

 

Club de lecture coréen : Les billes du Pachinko

Le 15 juin 2023 à 19h00

Book Club June 2023 BannerTropismes et le Centre culturel coréen de Bruxelles vous invitent à un club de lecture autour du livre Les billes du Pachinko d'Elisa Shua Dusapin.

Dans ce troublant roman de filiation, Élisa Shua Dusapin excelle à décrire l’ambiguïté des relations familiales, les cruels malentendus qui vont de pair avec un attachement profond.

 

Rencontre avec Bertrand Méheust

Le 4 mai 2023 à 19h00

carré meheustTropismes vous invite à rencontrer Bertrand Méheust à l'occasion de la parution de son livre Proust voyant aux éditions Vues de l'esprit.

Marcel Proust a bâti son œuvre dans le secret d’une chambre close, voyageant par l’esprit pour revivre son passé en le transfigurant par l’écriture. Si le sens de cette opération nous échappe aujourd’hui, elle était claire pour ses proches qui lui reconnaissaient des capacités de perception exceptionnelles. Son ami Reynaldo Hahn ne le qualifiait-il pas de « médium éveillé » ?

 

COMPLET/Rencontre avec Edwy Plenel

Le 26 avril 2023 à 19h00

carré plenelTropismes vous invite à rencontrer Edwy Plenel à l'occasion de la parution de son livre L'Appel à la vigilance aux éditions La Découverte.

Le 13 juillet 1993, un " Appel à la vigilance ", signé par quarante figures de la vie intellectuelle française et européenne, alertait sur la banalisation des discours d'extrême droite dans l'espace éditorial et médiatique. Ses signataires rappelaient que ces discours " ne sont pas simplement des idées parmi d'autres, mais des incitations à l'exclusion, à la violence, au crime " et que, pour cette raison, " ils menacent tout à la fois la démocratie et les vies humaines ". En conséquence, ils proclamaient s'engager " à refuser toute collaboration à des revues, des ouvrages collectifs, des émissions de radio et de télévision, des colloques dirigés ou organisés par des personnes dont les liens avec l'extrême droite seraient attestés ".
Trente ans ont passé, et c'est peu dire que cette alerte n'a pas été entendue, notamment en France. Avec le recul, cet " Appel à la vigilance " prend la stature d'une prophétie ayant tôt cherché à conjurer ce qu'il nous faut aujourd'hui combattre : l'installation à demeure dans l'espace public des idéologies xénophobes, racistes, identitaires, rendant acceptables et fréquentables les forces politiques qui promeuvent l'inégalité des droits, la hiérarchie des humanités, la discrimination des altérités. Quand avons-nous baissé la garde ? Quelle est la responsabilité des journalistes et des intellectuels dans cette débâcle ? Comment, au nom de la liberté de dire, de tout dire, y compris le pire et l'abject, la scène médiatique est-elle devenue le terrain de jeu d'idées et d'opinions piétinant les principes démocratiques fondamentaux ?

 

 

Rencontre avec Stéphanie Dupays

Le 24 avril 2023 à 19h00

carré dupaysTropismes vous invite à rencontrer Stéphanie Dupays à l'occasion de la parution d' Un puma dans le coeur aux éditions de l'Olivier.

 

«Morte de chagrin, le cœur brisé. »

C’est la légende familiale qui entoure l’arrière-grand-mère de la narratrice; Anne Décimus aurait suivi son mari dans la mort. L’étrange proximité que Stéphanie Dupays ressent avec son ancêtre la pousse à mener l’enquête. Elle découvre alors un secret qui fait vaciller ses certitudes : Anne a passé la majeure partie de sa vie dans un asile; elle est décédée quarante ans après la date que tous pensaient officielle. Comment l’existence de cette femme a-t-elle pu être effacée au point que même les siens ignorent tout d’elle? Un puma dans le cœur raconte un cheminement intime vers la compréhension et la reconquête d’un héritage. En sondant les liens et les malentendus qui unissent ou séparent les êtres d’une même famille, ce sont nos failles originelles que ce roman bouleversant interroge. Mêlant fiction et récit personnel, Stéphanie Dupays redonne une voix à une femme extraordinaire qui ne savait pas comment supporter le monde et qu’on a réduite au silence. Elle prouve que la littérature peut apaiser les fantômes.

Stéphanie Dupays a publié deux romans au Mercure de France : Brillante en 2016 (prix Charles-Exbrayat) et Comme elle l’imagine en 2019.

Rencontre avec Vinciane Moeschler et Philippe Lafitte

Le 18 avril 2023 à 19h00

carré lafitte moeTropismes vous invite à une rencontre croisée avec Vinciane Moeschler et Philippe Lafitte à l'occasion de leurs parutions aux éditions du Mercure de France.

Dans son livre Accordez-moi la parole, Vinciane Moeschler dresse le portrait d'une femme que personne n'a voulu voir sombrer. Salomé est une jeune romancière à succès. Alors qu’elle commence l’écriture de son prochain livre, Raphaëlle Lombardo surgit dans sa vie. Maman à la tendresse qui dérape, elle peine à faire grandir ses enfants. Elle est l’épouse que le conjoint abandonne, la fille qu’on a mal aimée. Son petit dernier, son « bébé d’amour », était sa dernière chance. En commettant l’interdit, elle rejoint le cercle tragique des criminelles et réclame la parole : être jugée plutôt que réduite au silence.

En abordant de manière frontale un sujet qui dérange, Vinciane Moeschler questionne les limites d’un acte qui assassine nos repères. Un roman inclassable, terriblement puissant.

Rencontre avec Jake Adelstein

Le 6 avril 2023 à 19h00

carré adelsteinTropismes vous invite à une rencontre exceptionnelle avec Jake Adelstein à l'occasion de la parution de Tokyo Detective aux éditions Marchialy.

Après avoir fait tomber un des plus grands parrains de la mafia japonaise, l'ancien journaliste d'invesigation Jake Adelstein s'est reconverti en détective privé, traquant les yakuzas devenus hommes d'affaires. Mais lorsqu'en 2011 la catastrophe de Fukushima s'abat sur le Japon, elle ébranle ses convictions les plus profondes : le mal est tombé là où il ne s'attendait pas et toucge ses amis les plus proches. Le justicier est assailli de doutes : la vérité doit-elle être recherchée à tout prix?

Après le succès international de Tokyo Vice, Jake Adelstein poursuit son exploration des bas-fonds de la société japonaise.

 

 

Rencontre avec Caroline de Gruyter

Le 4 avril 2023 à 19h00

carré caroTropismes vous invite à rencontrer Caroline de Gruyter à l'occasion de la parution du livre Monde d'hier, monde de demain : un voyage à travers l'Empire des Habsbourg et l'Union européenne (traduit du néerlandais par Olivier Vanwersch-Cot) aux éditions Actes Sud.

Il s'est écoulé plus d'un siècle depuis l'effondrement de l'Empire habsbourgeois. Pourtant, aujourd'hui encore, on ne peut visiter Vienne sans humer le parfum délicieusement suranné du « monde d'hier » cher à Stefan Zweig.

La réalité, nous dit Caroline de Gruyter, est tout autre : l'Empire austro-hongrois a laissé des traces profondes dans une aire immense, allant du lac de Garde à Lviv, de Cracovie à Zagreb. Marché unique doté d'une monnaie commune, c'était un conglomérat de peuples, de langues et de religions, et son gouvernement central s'évertuait en louvoyant à apaiser les conflits entre ses multiples composantes. L'empire cahotait de négociation en compromis : c'était une construction jamais achevée.

Ne dirait-on pas l'Europe des 27 ? Elle aussi avance de crise en crise dans un bricolage permanent, et son imperfection relève de son essence même. Sans grande force militaire, l'Empire danubien n'avait pour lui que sa bonne gouvernance et comptait sur la neutralité de ses voisins. La guerre lui fut fatale. L'Union européenne affronte aujourd'hui la menace d'une puissance agressive, et subit l'influence corrosive de forces centrifuges en son sein. Est-ce à dire quelle aussi est condamnée à disparaître ?

 

COMPLET/Rencontre avec Vinciane Despret

Le 14 février 2023 à 19h00

Tropismes vous invite à une rencontre exceptionnelle avec Vinciane Despret à l'occasion de la parution de son livre Les morts à l'oeuvre aux éditions de la Découverte.

carré despretLes morts peuvent faire agir les vivants, mobiliser ceux qui restent autour de questions qui touchent à la vie collective, à l’érosion des liens sociaux, à des événements qui les dépassent ou dont l’ampleur ou la violence pourrait les détruire, annihiler ce à quoi ils sont attachés. Les morts peuvent aider les vivants à transformer le monde. Dans ce livre, Vinciane Despret nous raconte cinq histoires où des morts proches ou éloignés dans le temps ont obligé les vivants à leur donner une nouvelle place. Ces morts « insistent » parce qu’il y a eu quelque chose d’injuste dans le sort qui a été le leur : victimes de violence, commandos d’Afrique et de Provence, sacrifiés politiques à la raison du plus fort… Ceux qui restent ont décidé de répondre à cette insistance en commandant une œuvre grâce à un protocole politique et artistique nommé le programme des Nouveaux Commanditaires. Ce protocole consiste à choisir un artiste et à décider en commun d’une œuvre. Il va transformer en profondeur les commanditaires.


Cela n’a rien à voir avec le deuil dans sa forme autoritaire (quand les théories psychologiques enjoignent à l’oubli). C’est avec la vie, celle qui n’est plus mais qui est encore d’une autre manière, celle qui résiste à son effacement, que ce faire avec provoque une étonnante série de métamorphoses.

Rechercher dans notre stock

Newsletter

Contacts

11, Galerie des Princes
Galeries Royale Saint-Hubert
B-1000 Bruxelles

T. +32 (0)2 512 88 52

info@tropismes.com

Ouvert tous les jours

Lundi : 10.00 - 18.30
Mardi : 10.00 - 18.30
Mercredi : 10.00 - 18.30
Jeudi : 10.00 - 18.30
Vendredi : 10.00 - 18.30
Samedi 10.30 - 19.00
Dimanche : 13.30 - 18.30