L'enfance est un rêve d'enfant

Couverture non disponible
Jauffret Régis
Ed. Verticales

Avec ce onzième roman, Régis Jauffret bifurque et emprunte des voies

(des voix aussi) qu'on ne lui soupçonnait pas : celle de l'Histoire avec un grand H, revisitée par un trio d'enfants en fugue perpétuelle. Au cours de leurs rêves éveillés, ils vont survoler Marseille et Pompéi, et atterrir même au Palais de l'Élysée, là où loge leur super héros des années 60, le Général de Gaulle en personne, ou bien son double de bande dessinée.
'Je vais vous révéler un secret, j'ai été enfant moi aussi, et tout autant que vous je m'en allais à l'autre extrémité du globe, de l'univers, et je me réchauffais au feu des étoiles, tout en rentrant chez moi, chargé de livres et de cahiers, après les heures assommantes d'école.
L'Enfance est un rêve d'enfant, c'est toute cette existence infinie, cette liberté absolue, perdue, que j'ai eu la chance de retrouver.
Un matin, un soir, à midi, je ne sais plus très bien, mon enfance m'est revenue soudain, elle était là sur le pas de ma porte comme un chat égaré. Je l'ai abreuvée d'orangeade, nourrie de Malabar, et elle m'a emporté avec mes amis Gabriel et Corentin en voyage dans la France de 1965, à la recherche du Général de Gaulle, personnage dont vous avez dû entendre parler, mais qui à l'époque peuplait à lui tout seul le pays, comme une bête préhistorique à la fourrure de mers, de lacs et de forêts, sur laquelle les citoyens sautillaient comme des parasites.
En ce temps-là, de Gaulle était l'Histoire, et bien davantage, puisqu'il était tout.
Bien sûr, au Général je préfèrerai toujours mon enfance. D'ailleurs, avec Gabriel et Corentin, il nous a souvent déçus.'
Présentation de l'éditeur

Court Serpent

Couverture non disponible
du Boucheron Bernard
Ed. Gallimard

Un petit peuple issu d'Europe s'est établi « au Nord du monde », dans une solitude glacée où il s'acharne à survivre. Mais, au fil des siècles, les communications s'espacent, puis s'interrompent. L'oubli et l'abandon menacent. Court Serpent est le navire spécialement commandité et construit selon un savoir ancestral, à la fin du XIVe siècle, pour aller à la recherche de cette communauté perdue et lui porter secours. L'abbé Montanus, chargé de conduire l'expédition, de relever le diocèse et d'y ranimer la foi, raconte les épreuves inouïes qu'il a dû affronter pour parvenir au but. Son récit est aussi celui d'une aventure politique et spirituelle, que traverse un amour sacrilège. Il donne la clé de cette aventure fascinante dont débattent encore aujourd'hui historiens et archéologues.
Court Serpent est le premier roman de Bernard du Boucheron.
Présentation de l'éditeur

Court Serpent a obtenu le Grand Prix du Roman de l'Académie Française en 2004.

Le Libraire

Couverture non disponible
de Sa Moreira Régis
Ed. Au Diable Vauvert

- Vous l'avez lu ?
- Oui, dit le libraire.
- Moi aussi, répondit le jeune homme.
Le libraire lui sourit. Le jeune homme prit confiance :
- Mais je l'ai offert à quelqu'un... à qui je n'aurais pas dû l'offrir.
- C'est difficile d'être sûr de ces choses-là, répondit le libraire.
- Oui, dit le jeune homme.
- Ne désespérez pas, dit encore le libraire. Certains livres sont à retardement...
Présentation de l'éditeur

Régis de Sa Moreira est né en 1973. Le Libraire est son troisième roman.

Poétique de l'égorgeur

Couverture non disponible
Ségur Philippe
Ed. Buchet Chastel

Universitaire à la vie bien tranquille, Nid Immarskjöld Dugay dissimule en réalité un esprit tourmenté. L'univers entier l'inquiète, ses semblables le terrifient. Tous les soirs, parce qu'elles le lui demandent, il raconte à ses filles une aventure à épisodes, un récit sombre et cruel dans lequel il traduit ses angoisses secrètes : Yagudin, un criminel maléfique, y épouvante les foules en ravissant les épouses et en éliminant les enfants.
Un jour, pourtant, Nid va être débordé par le produit de son imagination : Yagudin, l'homme aux mains percées, apparaît dans sa vie et entreprend de la saborder. Condamné à découvrir qui se cache derrière la figure flamboyante et énigmatique de l'homme qui a détruit sa famille, Nid se lance à sa poursuite. Menée tambour battant, sa course éperdue devient l'épopée d'un homme confronté à ses peurs dans un univers menaçant et hostile.
Suspense, humour, beauté du style et puissance de l'imaginaire..., le lecteur impatient dévorera ces pages et découvrira qui se dissimule derrière l'horrible Yagudin.
Présentation de l'éditeur

Philippe Ségur a publié Métaphysique du chien et Autoportrait à l'ouvre-boîte aux mêmes éditions.

Lira bien qui lira le dernier. Lettre libertine sur la lecture

Couverture non disponible
Nyssen Hubert
Ed. Labor/Espace de libertés

La fin du livre ? On l'annonce pour demain depuis le berceau des incunables. S'adressant à une lectrice (imaginaire) qui s'inquiète de l'avenir de la lecture, Hubert Nyssen, fort de sa double expérience d'écrivain et d'éditeur, passe au tamis, avec humeur et humour, les craintes, les espérances, les prévisions et les prophéties qu'inspire le spectre continuellement brandi de la crise du livre. D'autres plumes, sur ce sujet, eussent été sentencieuses, moroses ou usurpatrices. De la sienne, l'encre a coulé de source.
Présentation de l'éditeur

Mes Algéries en France

Couverture non disponible
Sebbar Le?la
Ed. Bleu Autour/d'un regard l'autre

Un carnet de voyages autobiographique de Leïla Sebbar, l'inscription de ses Algéries en France. Récits, fictions, entretiens, portraits et reportages, photos, dessins, papiers froissés d'oranges, aquarelles, BD et cartes postales tissent une mythologie affective, une géographie intime et politique de ses lieux de mémoire et de rencontres.
Elles croise ses 'soeurs étrangères', Nora la conteuse, Fatima et sa Singer, Djamila la maquisarde... Les filles des cités et Shérazade. Les femmes de la Goutte d'Or. Les 'fous' d'Algérie, Germaine Tillion, Marthe Stora, Aimée Chouraqui, Pierre Vidal-Naquet... Et Zidane. C'est gai, c'est grave. Maurice Audin, assassiné. Harkis, abandonnés. Zouaves, spahis et tirailleurs d'Afrique, morts pour la France. Chibanis, dans les cafés, tranquilles. Les figures tutélaires d'Abd el-Kader, Isabelle Eberhardt, Pierre Loti... Mouloud Feraoun, Mohammed Dib, Jean Pélégri, Kateb Yacine et leurs livres. Ses amis artistes et écrivains contemporains. Le jardin de sa mère, la Française, les ruches de son père, l'Algérien.
Présentation de l'éditeur

Leïla Sebbar, romancière et nouvelliste, est née à Aflou, en Algérie, d'un père algérien et d'une mère française. Elle vit à Paris.

Tours promises

Tours promises
Cixous Hélène
Ed. Galilée

Promenades autobiographiques

Hélène Cixous, romancière et grande amie de Derrida, raconte ici le legs de tous ses ouvrages à la Bibliothèque Nationale de France, logées dans les fameuses tours commanditées par François Mitterand, et relate son voyage aux Etats-Unis, qu'elle aurait dû accomplir avec son frère...

C'est ainsi que nos Promenades auront toujours été gouvernées par des tours, d'abord vient celle de Montaigne puis celles de New York. Nous allons à New York à Montaigne à New York, à Montaigne, à force d'aller sans modération d'une tour à l'autre quand nous allons à Montaigne nous allons aux fenêtres qui donnent sur le monde quand nous allons aux Windows on the world, du haut du 107e étage de Tour soeurfrère de la Tour frèresoeur nous voyons se dérouler le plus doux et végétal parchemin terrestre, la tapisserie vallonnée aux vignobles jusqu'à la courbure de la terre, 'sur les traces des regards du philosophe'. H.C.


Marguerite Duras de Trouville

Marguerite Duras de Trouville
Bamberger Hélène
Ed. Minuit

Hélène Bamberger s'est liée d'amitié avec Marguerite Duras en 1980 alors que toutes deux étaient à Trouville. Elle raconte leurs rencontres et leurs promenades autour de Trouville : Fatouville, Quilleboeuf, Antifer, Etretat, Jumièges... H. Bamberger a pris des photographies, présentées ici sous forme de cartes postales, de ces lieux dans lesquelles l'écrivaine se mettait parfois en scène.

Quand j'ai rencontré Marguerite, je n'avais jamais lu Duras. Je l'ai lue après. Tout de suite, on s'est plu, et on a commencé les promenades. L'été 80, c'était moi qui conduisais. Les années d'après, c'était Yann. On allait où elle voulait. Souvent dans les mêmes endroits. Tout de suite, j'ai fait des photos ; souvent elle me dirigeait et parfois se mettait en scène. Avant de la connaître, je n'aurais jamais eu l'idée de photographier un paysage, et encore moins une flaque d'eau. H.B.


Dimanche

Dimanche
Penders Anne
Ed. Esperluète

Dimanche dépose sur le papier une parole spontanée et nécessaire. Une succession de larges vagues déferlent et se retirent. Un regard poétique et photographique balaie le monde et s'en imprègne.
Dans son approche oscillatoire du vivant, Anne Penders apprivoise, capture et scrute, puis relâche le flux pour en conserver un écho. Une alchimie d'allers-retours de l'en-soi à l'autre.
Un voyage en Asie qui, au-delà des lieux, trace la carte sensible et éphémère d'une géographie intime et qui invite le lecteur-voyageur à reconnaître sa propre humanité.

Vol-ce-L'Est

Vol-ce-L'Est
Sagot Duvauroux Caroline
Ed. Corti

Peintre et poétesse, Caroline Sagot Duvauroux mène à Crest, dans la Drôme, une vie entièrement consacrée à ses deux passions. Elle s'occupe également chaque année d'un marché du livre consacré aux petits éditeurs.
Hourvari dans la Lette et Atatao, ces deux derniers recueils, également publiés par Corti, ont été salués par la presse poétique comme des recueils novateurs.
Avec Vol-ce-l'est, « quelque chose encore troué bossu avec deux bras l'écart du ciel », oui, quelque chose « entre hébétude et vertige » qui malmène la syntaxe sur fond de paysage calciné. Nous la suivons ici sur les ruines de Pompéi, ruines prétexte à ce long poème en trois strates : flux de conscience, histoire antique et bien sûr, ce qui est, là, sous nos yeux, et qui rejoint l'universel.
Présentation de l'éditeur

Newsletter